Week-end à Naples

Installée avec coquetterie au creux d’un golfe de légende, Naples est une ville mosaïque. Théâtrale et extravertie, débordante de vitalité et d’énergie, conviviale, un rien fataliste et superstitieuse. Au printemps, les lumières sont toutes de douceur et les températures idéales. Les sites et musées s’ouvrent à nouveau aux visites les samedis et dimanches. Les terrasses des cafés ‘tendent leurs bras’ aux visiteurs, dans de fines odeurs de cappuccino, des fumets alléchants s’échappent des pizzerias. Période magnifique pour une escapade pleine de soleil, de couleurs, de parfums et de sensations.



Week-end à Naples
Un séjour qui débute le 17 mai prochain avec une visite conseillée du côté du port, à partir du Castel Nuovo, résidence des Angevins au XIIe siècle, musée municipal aujourd’hui. Poussez ensuite vers la Piazza Plebiscito, ‘nombril’ des quatre pouvoirs : l’Armée avec le palazzo de Salerne, le Gouvernement avec son palais, l’Eglise avec San Francisco di Paola et le Royaume avec le Palazzo Reale. Il abrite le théâtre San Carlo, un des plus vieux opéras du monde. Terminez au coucher du soleil par le Castel del Ovo érigé sur un petit îlot. Un endroit où il fait bon flâner et où l’on peut se restaurer facilement.

Les deux jours suivants, laissez-vous porter par la ville. Par des petites rues, hautes en couleurs, vous gagnerez le Duomo, puis l’église San Gregorio l’Armeno, un chef d’œuvre du baroque. Essayez de distinguer, sous le plafond, les galeries ‘suspendues’ où se tenaient les religieuses durant les offices ! L’une est au-dessus du choeur. En sortant, si vous avez une petite faim, offrez-vous des friggitoria (délicieux beignets salés), avant de vous rendre à l’église de Santa Chiara pour ses fresques, signées Giotto. Dans l’après-midi, montez dans le quartier de Capodimonte, ancien domaine royal. Dans son Palazzo, se trouvent une pinacothèque retraçant les grandes étapes de la peinture italienne, et une partie dédiée à Pompeï. On y voit, et c’est très émouvant, les corps des Pompéïens figés dans la cendre volcanique. Au dîner, goûtez la spécialité napolitaine, la pasta alla calamalestra (pâtes fraîches aux calamars) !


Pratique

Deux hôtels sont proposés :

HOTEL CARAVAGGIO ***
Un bel établissement qui a ouvert ses portes en décembre 2001, après un gros travail de restructuration et d’aménagement de son bâtiment aristocratique d’origine, construit au XVIIème siècle, dont on a gardé le caractère historique.

HOTEL PALAZZO ALABARDIERI ****
Construit dans l'ancien cloître du couvent de Santa Caterina a Chiaia datant de 1870, cet hôtel est le résultat d'un aménagement soigné.

A partir de 635 € par personne en chambre double

En savoir plus chez Comptoir d'Italie
344 rue Saint Jacques
75005 Paris
TEL : 0892 237 037 (0,34 € min)
www.comptoir.fr



Mercredi 28 Février 2007
pub
pub