Vaccins à jour

Avant de partir à l’autre bout du monde, il est indispensable de vérifier ses vaccinations. Pas question de partir sans protection dans des pays qui ne sont pas tous au même niveau de risques que le nôtre. Gare en particulier aux maladies tropicales.



Premier conseil : vérifier les mises à jour concernant les vaccins obligatoires en Europe, comme la diphtérie, la poliomyélite et le tétanos. Deuxième conseil: anticiper. Certains vaccins spécifiques aux maladies tropiclaes doivent en effet s’effectuer plusieurs jours voire plusieurs semaines avant le départ. Se renseigner sur le site de l’institut Pasteur sur les injections nécessaires selon sa destination.
Attention, tous pays n’exigent pas de se prémunir contre certaines maladies qui sévissent pourtant sur leur territoire. C’est le cas de l’hépatite A, transmise par la nourriture que l’on peut attraper même en séjournant dans un hôtel aux Caraïbes. Quant aux autres maladies tropicales elles concernent surtout les pays situés dans la zone équatoriale et l’Afrique. Voici une liste non exhaustive des syndromes les plus courants. La fièvre jaune est causée par la piqûre d’un moustique dans une région inter tropicale d’Afrique ou d’Amérique du sud. Cette maladie, qui provoque de fortes fièvres, est mortelle dans 80% des cas déclarés. L’injection unique doit se faire 10 jours minimum avant le départ. La méningite à méningocoque affecte surtout les jeunes se rendant en Afrique subsaharienne. Une injection 10 à 15 jours avant le départ est nécessaire. Le vaccin contre l’encéphalite japonaise est conseillé en cas de séjour prolongé dans une zone rurale d’Asie. Il est à faire 10 jours avant le départ. Celui contre l’encéphalite à tiques s’adresse aux amateurs de balades en forêts qui se rendent en Europe du nord ou de l’Est. Deux injections à un mois d’intervalle sont nécessaires. La rage est également conseillée pour des circuits aventureux de plusieurs semaines loin des grandes villes, avec trois injections à trois jours d’intervalle. La typhoïde, transmise par l’eau et les aliments contaminés, est fréquente en Inde et en Afrique du Nord. Elle se combat grâce à une injection 15 jours avant le départ.

Mercredi 10 Septembre 2008
pub
pub