Une plongée au Brésil

Le Brésil avec près de 8 000 km de côtes baignées par l’Océan Atlantique, d’innombrables îles, des rivières navigables et des lieux aux décors fantastiques, est la plus grande réserve d’eau du monde. Le Brésil inspire donc les athlètes professionnels et les sportifs amateurs de divers sports extrêmes (rafting, canyoning, pêche sportive…). La pratique de la pêche sportive, des sports nautiques, du surf et de la plongée sont d’ailleurs quelques-unes des passions de ce pays !



Une plongée au Brésil
Fernando de Noronha, à la pointe Nord-Est du Brésil, est l'un des plus beaux sites de plongée au monde. Une partie de l’archipel, formé de 21 îles, est classé Parc National Marin et Zone de Protection Environnementale. Il n’existe sur la planète que très peu d’endroits aussi bien protégés. Les eaux de Fernando de Noronha sont un spectacle de couleurs et de vie. Poissons, raies, requins, tortues, murènes, éponges de mer, algues, rochers, coraux et épaves sont aisément accessibles dans une eau en moyenne à 27°C. Tous les groupes sont accompagnés de moniteurs agréés par des institutions internationales. La meilleure époque pour plonger à Fernando de Noronha se situe entre les mois d’août et novembre, lorsque les eaux sont calmes. A ne pas manquer : Le site de Pedra Seca, où la visibilité est absolue et les plongées spectaculaires permettent aux plus chanceux de se retrouver nez à nez avec des raies et des tortues gigantesques. Les fond rocheux sont de plus couverts de vie. D’une profondeur de 17 mètres, il est indiqué pour la pratique de la photographie et de la vidéo sous-marine. La quantité et la variété des poissons et des animaux marins sont impressionnantes.

L’expérience de la pêche sportive
Le grand littoral brésilien, ainsi que les innombrables fleuves et lacs réservent d’agréables moments de divertissement et de détente. La pêche océanique : À Vitoria, au Sud-Est du Brésil, c’est tous les jours « jour de pêche »! Ici elle est abondante et l’on trouve une immense variété de poissons. Mais la palme revient au marlin bleu. Ce poisson a donné à Vitoria deux records mondiaux : le plus gros marlin bleu de 636Kg en 1992, et le plus gros marlin blanc, de 82,5 Kg en 1979. La meilleure époque pour la pêche au marlin bleu est d’octobre à mars et pour le marlin blanc en novembre.
Globalement, de Porto Seguro à Belmonte, sur la côte Est de Bahia, il est possible d’aller à la rencontre d’une grande variété de poissons, comme le thazard, le dorado, les bancs de thons et des poissons à rostre comme le sailfish, le marlin blanc, l’espadon et le marlin bleu. La diversité des poissons est grande et il est recommandé d’avoir en main l’équipement adéquat pour réaliser tous les types de pêche existants dans la région. Même si la partie nord de l’île Mexiana est tournée vers l’Océan Atlantique, l’eau salée ne pénètre pas dans l’île en raison du grand débit du fleuve Amazone. Les cichlides, les pacous et les pirarucus sont quelques-uns des poissons à découvrir autour de cette île.

Les belles vagues : une invitation aux plaisirs de la glisse.
Le surf : Florianopolis au Sud accueille l’une des étapes du Championnat Mondial de Surf. Les meilleurs vagues du Brésil sont sans aucun doute à Fernando de Noronha, où elles peuvent mesurer jusqu’à cinq mètres de haut et faire ainsi le bonheur des surfeurs du monde entier. Les meilleures vagues apparaissent entre novembre et avril, époque où sont réalisées les étapes du Championnat National de Surf. Les plages les plus impressionnantes sont aussi celles de Mole et de Joaquina. Les sports nautiques sont à l’honneur sur la plage de Jurerê, et la plage de Brava, à certaines époques de l’année, reçoit la visite de quelques surfeurs hors pairs : des dauphins et des baleines.

Les vents forts du Brésil invitent à la voile
Avec des milliers de plages et 365 îles, le Brésil regorge de paysages éblouissants. La voile est un excellent moyen de découvrir toutes les facettes du pays. Protégée par Ilha Grande, cette immense baie (qui porte le même nom) est un plan d’eau idéal pour la navigation en toute sécurité. L’île d’Ilhabela forme un obstacle naturel aux fortes vagues de la haute mer, et le Canal de São Sebastião canalise les vents dans la zone. C’est ainsi qu’Ilhabela réunit les meilleures conditions pour la pratique de la voile dans le pays.

Toutes les informations touristiques sur le Brésil sur le site : www.braziltour.com
Bureau du Tourisme Brésilien en France
Paulo Ricardo Moraes : ebt.fr@embratur.gov.br / +33 (0)1 53 53 69 62 23, Rue Balzac – 75008 - Paris

Lundi 17 Novembre 2008
pub
pub