Une Kasbah dans la palmeraie

Un tourisme "vecteur de bonheurs", telle est le leitmotiv de Dar Daïf, une kasbah située à Ouarzazate, au Maroc, qui recrée l’ambiance feutrée des caravansérails du désert. La grande maison de caractère, restaurée dans les règles de l'art par ses propriétaires, permet de vivre au rythme des petits métiers de la palmeraie et de partir à la découverte du désert.



Une Kasbah dans la palmeraie
En lisière des jardins de la palmeraie de Ouarzazate, à deux pas du lac, Dar Daif est située à Talmasla, village et kasbah des cigognes. La « Maison de l’invité » (Dar Daïf) a été inventée par Zineb et Jean-Pierre Datcharry pour mettre en valeur tout un patrimoine culturel local en préservant l’environnement. Rien n’a été laissé au hasard : la grande maison traditionnelle de caractère a été restaurée pendant dix ans par des artisans locaux , une politique d’économie des énergies a été mise en place pour préserver l’eau ou l’électricité. Les producteurs locaux sont sollicités pour alimenter la table et toutes les activités éco-touristiques se font dans le souci de permettre la découverte de l’environnement : pour observer les oiseaux du lac, vous glisser en canoë entre les roseaux du lac, découvrir jardins et palmeraies à pied ou en VTT ou en 4x4, rencontrer la population Ouarzazzi. Ce soin dans le détail lui a permis d'être l'un des lauréats des Trophées du Tourisme Responsable, en novembre 2009.
« L’esprit de la maison, c’est que l’hôte soit aussi satisfait que celui qui le reçoit », explique Jean-Pierre Datcharry, « Le tourisme est un vecteur de bonheurs, pour ceux qui voyagent comme pour ceux qui accueillent. C’est ainsi que nous avons imaginé Dar Daif ». Dans cette maison, vous marchez en babouches sur des dizaines de tapis anciens et colorés. Salons et recoins douillets, peintures naïves, croquis et tableaux chinées, bibliothèque fournie, terrasses, jardins arborés, piscine sécurisée, hammam et massages,... Il ne reste plus qu’à séjourner dans cette kasbah au calme, avec la chaîne de l’Atlas en toile de fond et des couchers de soleil exceptionnels sur les sables de la palmeraie.

Mercredi 21 Avril 2010
pub
pub