Un regard décalé sur nos si «jolies filles»



J'aime bien la façon dont les correspondants de la presse étrangère en France regardent vivre notre pays. Une vision décalée, bien différente de la nôtre et qui, en cette période d'élections, se porte autant sur nos qualités que sur nos défauts. Globalement, les étrangers aiment bien les français. Certes un peu râleurs, au sens de l'accueil réduit à sa plus simple expression, aux certitudes sans cesse affirmées et quelque peu donneurs de leçons... Qu'importe, tous sont unanimes : nos filles sont si jolies !

Le billet d'humeur du correspondant à Paris du plus gros journal nippon était, la semaine dernière, sans appel: nos « si jolies filles » font la tête. « Il faut du courage pour s'adresser à une Française », écrit-il, « elles se murent derrière une façade inattaquable. Une forteresse. On les dirait investies d'une mission divine: ne pas parler aux hommes». Même pas aux touristes ! Et de remarquer que si l'Italienne est charmeuse, l'Espagnole envoûtante, l'Allemande dynamique, la Hollandaise volontaire... La Française, elle, est distante. « Oui, oui », poursuit-il « Tous les hommes désirent ces filles françaises aux charmes évidents. Les femmes françaises doivent se croire sous le feu de tous les regards, de tous les amours, de toutes les convoitises... ». D'autant que notre confrère se dit lui même sans réel intérêt physique: «Je ne suis pas Georges Clooney.... Encore moins Bruce Lee ».
Mais pourquoi alors ce cri du coeur? Tout simplement parce qu'à la sortie du métro Odéon, en plein centre de Paris, un peu perdu, notre homme a voulu demander son chemin à deux ou trois passantes. Et là, silence! A peine «un sourire distant derrière des lunettes de soleil». Et la seule indication obtenue «Pas le temps, pas le temps ». Et de poursuivre «Je ne cherchais pas le mariage ou une aventure, juste mon chemin!». Alors pimbêches au « look un peu trop star » nos femmes françaises? Peut être, mais lorsque le printemps les rend si jolies, peut on vraiment leur en vouloir? Certainement pas.

Marc Dandreau
md@vacancespratiques.com

Vendredi 20 Avril 2007

pub
pub