Méharée dans le Gobi

Pour partir à la découverte des sables du Gobi, pour une immersion dans le monde vert et bleu des steppes, pour connaître l’univers des campements nomades en dégustant un bol d’aïrak, voici un voyage original en Mongolie.



Méharée dans le Gobi
Après l’arrivée dans la capitale Ulan Baator et une première nuit dans le camp de yourtes, situé au pied des Monts Bogd, le groupe par en minibus vers le sud à la découverte du désert. Quelques dunes et montagne plus tard, les falaises de Bayanzag où l'on a trouvé un des plus importants sites de fossiles de dinosaures, s’offrent aux voyageurs. Obliquant sud-ouest, après Bulgan, le convoit longe les montagnes de Gurvan que l’on franchit par un col pour descendre dans une grande vallée envahie par un immense cordon dunaire. Les sables blonds d’Hongorin, cernés par des montagnes noires, apportent un contraste saisissant.

Ce n’est qu’au sixième jour que les explorateurs sont initiés à la méharée pour un départ en caravane ou à pied. Un véhicule reste toutefois sur place pour assurer le transport de la logistique et éventuellement les personnes qui désireraient ne pas effectuer une journée de méharée ou préfèreraient se reposer. La caravane passe par un vaste et imposant plateau piqueté de yourtes blanches, qui s’étend entre montagnes et sable pour rejoindre l’erg de Khongorin/Uujim et son saisissant contraste entre l’herbe vert tendre qui borde les dunes et l’aridité ambiante. Après quelques massifs dunaires et plusieurs kilomètres de marche, les voyageurs remonte vers Ulan Baator en minibus 4x4, à travers la vaste steppe mongole. Des yourtes blanches, des troupeaux épars sur d'infinies étendues sont les points de repères de cette traversée.

Pratique
Ce voyage de 13 jours est proposé par Déserts à 1750 € TTC pour un départ le 4 octobre. Le prix comprend les frais de dossier 15€, les taxes aériennes et surcharge fuel 235€, lensemble des prestations de Paris à Paris, l’assurance rapatriement, les taxes aéroports.

Jeudi 17 Juillet 2008
pub
pub