Marche volcanique

Petite île volcanique à la nature exubérante, Madère offre au randonneur des paysages impressionnants d’une étonnante diversité. Ce voyage à pied trace un itinéraire sur la côte nord, la plus sauvage de l’île.



Marche volcanique
Les crêtes minérales émergent de la forêt primaire, la "laurisylva", et se déchirent en de profondes vallées luxuriantes, les "ribeiras". Et autour des hameaux, s’étale jusqu’à la mer une mosaïque de terrasses aux cultures tropicales, bananiers, cannes à sucre et ignames, irriguées par les "lévadas" et colorées d’hortensias bleus, d'amaryllis roses, de vipérines éclatantes...

Après une nuit en hôtel dans la baie de Machico ou à Santa Cruz, le séjour débute par un sentier en balcon sur la côte sauvage de Boca do Risco jusqu’à Porto da Cruz. Les marcheurs découvrent ensuite le Pic de l’Aigle entre bananiers et jardins, entre océan et montagne, avant de dormir dans le hameau perché de São Roque.

La vie rurale de l'île se découvre le long de la lévada de Faial, petit canal d’irrigation, et au pays de Santana, où les randonneurs passent trois nuits. Après cinq jours, le voyage continue au cœur de la lévada de Queimadas et son parc national, avec au menu forêt primaire et canyon spectaculaire de Caldeirao Verde. L’escapade se poursuit par une descente sur la mer par un sentier en balcon sur São Jorge, une baignade et une dégustation de Madère dans une cave. La dernière randonnée se déroule sur l’extraordinaire chemin des Picos sur la crête centrale de l’île minérale et volcanique avec vue spectaculaire sur l’île et l’océan.

Pratique
Ce voyage est proposé par Terre d’Aventure à partir de 910 € TTC, comprenant l’hébergement 7 nuits en hôtel en chambre double, les pique–niques à midi, dîners dans les hôtels ou restaurants, un accompagnateur portugais francophone ou français, le transport aérien : vol régulier (Air Portugal, Sata International) ou affrété (Europe Air Post).

Lundi 6 Octobre 2008
pub
pub