Les clés des vacances durables

Pour la journée mondiale du tourisme, organisée ce samedi cette année sur le thème du tourisme durable, voici un petit guide pratique pour voyager responsable. Autrement dit, quelques règles de bon sens!



Une Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable (www.ong-citr.com regroupe aujourd'hui des professionnels experts du tourisme et plus de 335 ONG dans 90 pays à travers le monde engagées pour un tourisme responsable, ainsi qu'un comité scientifique composé d'experts des trois piliers du développement durable (économique/équité, social/culturel, environnement/biodiversité). Son objectif est de sensibiliser, informer, dénoncer, convaincre et alimenter le débat autour de l’intérêt de la pratique d’un Tourisme Responsable.

Pour choisir ses vacances équitables
▪ S’assurer que son argent sera bien employé en choisissant un tour-opérateur/hôtel/prestataire qui s’engage pour un tourisme responsable. Ne pas hésiter à poser des questions sur le transport, l’hébergement, les conditions de travail du personnel, le traitement des déchets et les politiques de protection de l’environnement. A noter que notre site partenaire www.ethisme.com pratique en permanence une sélection rigoureuse et ouvre des pistes pour des vacances durables.
▪ Accepter de payer un peu plus cher pour son séjour si cela permet de garantir des salaires équitables pour le personnel de l’hôtel ou de soutenir des initiatives de protection ou de développement des communautés locales.
▪ Préférer des prestataires de service locaux (ou résidents à long terme) du pays et/ou de la région qui réinjectent les profits dégagés grâce au tourisme dans l’économie du pays, optimisant ainsi le développement local.
▪ De nombreux sites Internet et compagnies proposent désormais des séjours « authentiques » chez l’habitant. Il faut cependant s’assurer qu’une partie substantielle du séjour est bien reversée à la communauté qui vous accueille.
▪ Donner sa préférence aux destinations qui ont déjà intégré des pratiques responsables. Pour se renseigner à ce sujet, voir le site de l’ethical traveller (www.ethicaltraveler.com, malheureusement exclusivement en anglais.

Pour voyager responsable
▪ Apprendre quelques mots de la langue locale pour savoir faire des salutations ou dire merci, et se renseigner sur les usages en ce qui concerne la nourriture et le respect des valeurs locales.
▪ Sans aller jusqu’à mettre le voile (sauf à la mosquée) ne pas courir les villes en short et décolleté dans la plupart des pays musulmans.
▪ Se souvenir que, dans certains pays, il y a des restrictions pour l’utilisation des ressources naturelles, notamment l’eau et l’énergie. Dans bien des cas, le bain bouillant peut utilement être remplacé par une douche rapide…
▪ Ne pas acheter de souvenirs aux dépends de la nature comme des coraux.

Jeudi 25 Septembre 2008
pub
pub