Le voyage se met au privé

Bravo les pros du marketing ! Après les sondages au doigt mouillé, les exclusivités qui n’en sont pas et les promos planétaires offertes à quelques privilégiés c’est à dire tout le monde, la dernière coqueluche des vendeurs s’appelle : ventes privées… Ouvertes à tous !



La vente privée arrive massivement dans l’univers du voyage. Sites spécialisés, opérations exceptionnelles, promotions ciblées, tous les arguments de la commercialisation de masse sont utilisés pour vous faire croire que vous êtes uniques ! Un vrai VIP… Ce qui au fond est vrai. On ne peut pas blâmer ceux et celles qui cherchent sans cesse de nouvelles méthodes de vente. C’est la règle du jeu des affaires. Il faut savoir déjouer leurs stratégies « bidons » et ne pas tomber dans les pièges grossiers qui sont tendus. C’est la version économique du gendarme et du voleur ou si vous préférez du vendeur et de l’acheteur.

Pour autant, plutôt que de développer des outils de vente il serait préférable de développer la qualité de la vente : des prix TTC et non truffés d’astérisques qui en doublent le montant total, des descriptifs qui ne prennent pas l’acheteur pour un héros de « oui-oui en vacances », des services détaillés ou une réelle aide à l’achat. Des choses simples et faciles à mettre en place. Des actions qui permettraient sans aucun doute de développer les ventes… Aussi bien que les artifices marketing. C’est d’ailleurs ce que Lastminute a compris en se jetant dans la bataille de la transparence. Avis critiques des acheteurs, descriptifs indépendants, meilleure visibilité des offres.
A qui le prochain ?

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

Jeudi 22 Juin 2006
pub
pub