Le Brésil, paradis des surfeurs

Avec ses 8000 km de côtes, l’immensité et la richesse du littoral brésilien se prête à de multiples sports aquatiques. Le surf en est la vedette, avec quelques spots exceptionnels.



Le Brésil, paradis des surfeurs
Véritable petit paradis des éco touristes, des plongeurs et des surfeurs, l’archipel préservé de Fernando de Noronha est situé à 350 km au large de Natal. La Praia da Conceição, do Boldró et Cacimba do Padre sont les lieux de rendez-vous des surfeurs où les vagues peuvent atteindre 5 mètres de haut de novembre à avril. Depuis les ruines du Fort São Pedro do Boldró, le belvédère juché en haut de la falaise, une vue saisissante attend tous les admirateurs de surf. Pour des raisons liées à la préservation de l’environnement de l’archipel classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, la fréquentation quotidienne des touristes et leur séjour sur place sont limités. Ainsi, il faut réserver son voyage longtemps à l’avance car à peine 700 visiteurs peuvent passer la nuit sur l’archipel peuplé de 2 100 habitants et dont l’île principale dispose d’une surface de 18,4 km².

Reliée par un pont à Florianópolis, l’Ilha Santa Catarina dévoile à ses visiteurs 42 plages d’une grande diversité. Le style sur l’île est décontracté et se résume à des plaisirs simples : baignade, bronzette, dégustation de fruits de mer et sports aquatiques. Pour assouvir sa passion du surf, il faut se diriger vers les Praias Mole et Joaquina, le grand rendez-vous annuel du championnat mondial, lieu mythique où se pratique également le sandboard. La plage de Campeche, longue de 5 km de sable blanc, est également très appréciée pour la qualité de ses vagues. Pour surfer derrière le parcours des frères Teco et Neco Padaratz - deux champions internationaux originaires de Florianópolis- plusieurs écoles d’initiation et de perfectionnement jalonnent les plages de l’île.

Allier surf et vie urbaine à Rio de Janeiro. Au-delà de sa fonction principale, la grande plage de Rio constitue l’essence même de la ville. Elle allie les fonctions de cours d’école, de scène de concert, de salon de lecture, de bar-restaurant, de terrain de football et de volley-ball, mais surtout de spot de surf. A la Prainha, une petite plage entourée de collines, les surfeurs trouveront un spot où déferlent de puissantes vagues. Jouxtant le Fort de Copacabana, l’Arpoador est une plage très appréciée des locaux qui passent tout leur temps libre sur leur planche. C’est aussi un lieu incontournable pour admirer le coucher de soleil. La vue sur les plages d'Ipanema et de Leblon est imprenable avec, dans sa continuité, la favela de Vidigal. Enfin, à la Barra da Tijuca, quartier aux allures nord américaines qui porte bien son surnom de «Miami du Brésil», se dessine la Praia do Pepê.

Posée au sud de Salvador de Bahia, la petite ville d’Itacaré est une destination très prisée pour ses paysages à couper le souffle. La région offre plusieurs spots de renommée internationale parmi lesquels : les Praias de Itacarezinho (3,5 km), Pontal et Piracanga, au nord de l’estuaire du Rio das Contas, qui offrent d’excellentes conditions à la pratique du surf ; la Praia do Resende, pour ceux qui préfèrent allier le sport à la détente sur une plage de sable blanc arborée de cocotiers ou sa sœur voisine la Praia Tiririca, réputée pour avoir les meilleures vagues de l’Etat de Bahia. Enfin, la Praia Havaizinho, un très bon spot encore peu fréquenté.

Plus d'informations sur le Brésil sur Braziltour.com

Mercredi 20 Mai 2009
pub
pub