Jamais sans mes médoc

Certaines maladies exigent des traitements au long cours qui ne tolèrent pas de prendre des vacances, même pendant les voyages. Petit mémo pour ne pas se trouver à court au fin fond du monde.



Une valise qui n'arrive pas en même temps que son propriétaire ou une trousse de médicaments oubliée sur le comptoir de la cuisine, et les vacances tant attendues peuvent se transformer en cauchemar pour les diabétiques, les hypertendus ou les cardiaques par exemple. En France, les pharmaciens peuvent se montrer compréhensifs; en Europe on trouve généralement des solutions, mais la cause n'est pas toujours facile à régler en Asie ou aux Etats-Unis par exemple. Pour ne jamais rester en danger, une petite liste s'impose avant le départ:

- Ne jamais placer ses médicaments dans les valises en soute mais garder dans son bagage à main le traitement pour une semaine, le temps de voir les bagages éventuellement perdus revenir à bon port... peut-être;

- Conserver si possible les médicaments dans leur emballage d'origine, pour permettre au pharmacien de les identifier par leur composition chimique;

- Garder sur soi une copie de l'ordonnance, pour conserver trace des posologies nécessaires;

- Si traitement au long court, noter les noms des médicaments génériques parmi ses documents de voyage;

- Ne pas chercher midi à 14h ou tenter de pratiquer l'automédication: chercher sur place un pharmacien pour trouver des médicaments de substitution;

- En cas de barrière de la langue trop importante et d'impossibilité de trouver des solutions, consulter le consulat de France dans le pays ou vous vous trouvez, il dispose des contacts nécessaires pour un dépannage d'urgence.

Mardi 23 Septembre 2008
pub
pub