Galápagos : le premier matin du monde

Dans un cri rauque, l’otarie s’ébroue et tranquillement se retourne. Elle jette à peine un regard aux voyageurs. La nature a ici tous les droits: à 15 heures d’avion de la France, sur une plage de sable blanc, l’eau possède cette couleur d’un turquoise sombre reconnaissable entre mille, le Pacifique. Bienvenue dans l’archipel des Galápagos.



Mercredi 9 Décembre 2009

pub
pub