Edouard 7, un hôtel "couture"

Une mise en scène "couture", c'est ainsi que la décoratrice qui a repensé l'hôtel Edouard 7 - Marina Bessé- a imaginé la recréation de cette adresse de prestige à l'Opéra. Avec une atmosphère intimiste conjuguée à l’élégance d’une maison dont les chambres et suites sont littéralement "habillées", cet hôtel résolument parisien s'inscrit bien dans son environnement parisien de luxe.



Edouard 7, un hôtel "couture"
L’hôtel Edouard 7, construit en 1877, a puisé dans la personnalité charismatique de son royal mentor l’inspiration de sa métamorphose. Audace, séduction, caractère, le nouveau design de l’hôtel est à l’image du Prince de Galles, qui fût en son temps un modèle d’élégance. Ses 70 chambres sont habillées sur deux modèles: Couture pour 27 chambres situées sur trois étages, Edouard 7 pour les 41 autres déjà rénovées il y a 4 ans par l'arichitecte Foucaut, plus classiques mais retraçant la Belle Epoque parisienne, parquets, dais de lit et couleurs fortes mais reposantes, beige, marron et orangé.

Les chambres Couture, les dernières nées, doivent se lire comme un opéra, une pièce de théâtre ou une partition de musique avec sa propre déclinaison de formes et de couleurs. Elles sont déclinées en 5 ambiances différentes avec un accord chambre/salle de bains: Ambiance « noir & or »soulignée par une salle de bain aux tonalités noires, Ambiance «bleu pétrole &taupe» en harmonie avec une salle de bain aux rappels taupe et or. Ambiance « rouge & noir » prolongée en douceur par une salle de bain aux accents blanc et rouge. Ambiance « épicée » accentuée par une salle de bain aux tons chocolats. Ambiance « vert et noir » sublimée par une salle de bain parée de taupe et d’or. Les matières et tissus de cette collection sont le velours, la soie, le cuir signés Lelièvre, Pierre Frey, la Royal Collection Designer Guild, Osborn ou encore Carlucci. Raffinée, la moquette prince de Galles que l’on retrouve également dans les couloirs à l’ambiance tamisée.

Hotel Edouard 7, suite Alexandra
Hotel Edouard 7, suite Alexandra
Le Bar l’E7 et la Cuisine de l’E7 ajoutent à cette renaissance la note gastronomique pour faire de
l’Edouard 7 le lieu tendance dont tout Paris va parler d’ici peu et redonner éclat et vie à l’avenue de l’Opéra.

Le Bar L’E7 avec à sa tête la diva du shaker Sandrine Houdré-Grégoire, ancienne chef barman du Murano à Paris. Avec l’E7, elle relève un défi audacieux, faire du bar le nouveau rendez vous branché parisien pour venir déguster ses créations dont certaines porteront le nom des femmes qui ont compté dans la vie d’Edouard VII, sans oublier ces fameux cocktails bio à base de fruits et de légumes qui font le délice des adeptes du sans alcool,

La Cuisine de l’E7 confiée à Gilles Bellot et son associé Charlie Marciano, deux «figures» de la gastronomie et de la vie parisienne. Après être passé par les plus grandes maisons telles que Prunier, Lucas Carton, et la Grande Cascade, Gilles Bellot ouvre en 1976 son premier restaurant à Paris place du Marché Saint Honoré, devenu aujourd’hui le Café Bennett. Avec la Cuisine de l’E7, Gilles Bellot souhaite proposer une cuisine ludique, inventive. Produits du terroir, poissons et légumes auront la part belle chez celui qui déclinera une collection bio répondant aux attentes des plus soucieux de leur ligne !

Pratique
Hôtel Edouard 7
39, avenue de l’Opéra
Paris 2ème
Tél : 01 42 61 56 99
www.edouard7hotel.com
Chambre à partir de 175 €
Suite à partir de 415 €

Dimanche 6 Décembre 2009
pub
pub