Duty or not duty ?



Duty or not duty ?
Les voyages sont toujours l’occasion de faire de bonnes affaires, surtout dans les zones Duty Free des aéroports. Mais la vente de produits hors taxes a été supprimée dans l’Union Européenne en juillet 1999. Cela implique que l’on peut profiter des produits «Duty» dans l’UE uniquement si l’on voyage vers un pays en dehors de l’Union, ou si l’on vole d’un pays non européen vers un pays de l’UE. La carte d’embarquement est systématiquement demandée au moment de passer en caisse.

Il est donc possible d’acheter des produits en dehors de l’Europe pour les rapporter sans payer de droits douaniers, mais à certaines conditions. Le tabac, souvent coqueluche des acheteurs en duty free, est très réglementé. Chaque voyageur peut rapporter 200 cigarettes, ou 250 g de tabac, soit 50 cigares ou une centaine de cigarillos. En deuxième position, l’alcool, également soumis à des consignes strictes. La limite est fixée à un litre d'alcool fort par personne (au-delà de 22°), ou deux litres de liqueur (moins de 22°), ou encore quatre litres de vin ou seize litres de bière. Pour les vêtements, le hi-tech, les objets en tous genres, leur valeur totale ne peut excéder 430 €.

Toutes ces quantités sont valables par passager (de plus de quinze ans), et les montants ne sont pas cumulables. Par exemple, si un voyageur achète un souvenir de 600 €, et qu’un autre passager qui l’accompagne n’achète rien, il ne pourra répartir la valeur du souvenir en deux tranches de 300 €. Rien n’empêche en revanche d’équilibrer les bouteilles d’alcool et les cigarettes entre plusieurs personnes d’un même groupe.

Si la législation de 1999 interdit l’accès au Duty pour les voyages intra-européen, il existe malgré tout certains pays proches où les réglementations douanières sont différentes et permettent l’accès aux achats hors taxes. C’est le cas des îles Canaries, de Jersey et Guernesey, de Gibraltar et de l’Andorre.

Lundi 2 Mars 2009
pub
pub