vacances pratiques


Version imprimable

Waterworld




Si certains acteurs du tourisme se voient constamment acculés par les velléités environnementales des détracteurs du réchauffement climatique, d’autres s’en servent allègrement, et non sans humour, pour promouvoir leur destination.

«Mes chers concitoyens, ici le maire d’Ocean City, USA, planète Terre» annonce sinistrement la voix grave d’un homme grisonnant assis derrière un bureau. Le message télévisé, qui n’est pas sans rappeler les discours présidentiels pré-apocalypse des films catastrophes américains, annonce que les océans sont en train de s’évaporer. Mais au lieu du traditionnel laïus sur les valeurs fondamentales de la vie, le maire annonce sobrement qu’il faut se dépêcher de venir visiter sa petite station balnéaire avant qu’elle ne s’assèche. «Ce n'est pas le fait du réchauffement climatique mais c'est dû à l'effet naturel de l'attraction de la terre vers le soleil» poursuit la voix sur fond de schéma archaïque. Mr le maire dit se baser sur une récente étude parue dans le Royal Astronomical Society Journal qui promet que les océans vont se mettre à bouillir. Et soudain c’est l’ensemble des activités touristiques de la ville qui sont passées au crible, des golfs aux plages en passant par les rues animées du centre ville, le tout agrémenté d’images subliminales affichant RESERVE en grosse lettre.
Les portes paroles de la cité touristique expliquent avoir joué la carte de l’humour pour détonner de l’alarmisme ambiant, et qu’il n’ont en réalité aucun problème de ce genre. Merci de préciser, j’étais déjà en train de réserver mon billet pour voir les derniers instants de ce petit paradis de béton. Parce qu’il faut quand même expliquer que si officiellement le site n’a aucun problème environnemental, Ocean City accueille tout de même huit millions de visiteurs par ans pour seulement dix mille habitants, et que la municipalité est contrainte de rajouter chaque année du sable sur la plage pour l’empêcher de disparaître. Ouf, tout va bien.

Alexis Dufour
ad@vacancespratiques.com

Pour voir le film, cliquez ici

Jeudi 12 Juin 2008