vacances pratiques


Version imprimable

Waoouh, waf, waf




Faut être dans le mood* et avoir un ICD* élevé pour lire l’humeur du jour. Si vous n’êtes pas un fan des ROI* ou des ARE*, inutile d’aller plus loin, on vole trop haut pour vous. On jargonne, mais pour la bonne cause car à force de le vivre sur le terrain, les comportementalistes branchés sont aujourd’hui convaincu : le waooh doit être compatible avec le Waf. Faute de quoi on courre au drame. Faut répéter ? Z’êtes sourds ou quoi !

Bon je résume, l’effet « waoouh » est dans le voyage celui qui est le plus recherché par les hôteliers et les restaurateurs. En résumé, je dirais que c’est ce moment où le client qui entre dans le hall de l’hôtel ou s’installe à une table en ouvrant bêtement la bouche qui prend alors la forme d’un cul de poule. Mélange savant de la carpe étonnée et des lèvres exagérées du loup de Tex Avery. La surprise, le choc, l’étonnement à l’état pur. Un seul mot américain résume l’effet : « waooh ». Désormais cette sensation de bonheur se doit d’être en phase parfaite avec le WAF, le Woman Acceptance Factor. Je résume pour ceux qui dorment : les vacances de rêves de Monsieur doivent passer par les filtres de Madame qui est de moins en moins prête à accepter n’importe quoi. En langage basique : pas la peine d’imaginer un instant un séjour « 100% foot » pour la famille si madame déteste ce sport. En fait, le WAF devient un facteur essentiel pour la création de vacances familiales. D’autant plus, vous l’aurez compris, que le mariage réussi du Waooh et du Waf donne naissance à un séjour idéal qui devrait vite devenir un best seller chez le tour opérateur qui l’aura conçu. Enfin presque, si le CCA ne s’en mêle pas.
Car la Children Contest Attitude se doit aussi d’être prise en compte. C’est d’elle dont dépend la réussite des vacances. Vous suivez ?

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

Mood : tendance
ICD : Indice de Compréhension Direct
ROI : Return On Investment:
ARE : Analyse des Résultats après Etude

Lundi 4 Février 2008