Voyager tue ?



Pour mettre les pieds dans le plat, on peut dire qu’il fait fort, l’Institut britannique de recherche sur les politiques publiques. Selon cet organisme, proche des travaillistes, il faudrait accompagner la publicité pour le transport aérien d’un message rappelant sa nocivité pour l’environnement. A quand un message « Voyager tue ? »…

On sait que le transport aérien nuit à l'environnement tout comme on sait que fumer tue (…) Nous savons que les fumeurs font attention aux messages d'avertissement sur les paquets de cigarettes et nous devons nous attaquer à notre dépendance à l'avion de la même façon », voici ce qu’explique Simon Retallack, chargé de la question du réchauffement climatique à l’IPPR. L'Institut estime qu'une information très visible permettrait de sensibiliser les voyageurs sur les conséquences de leurs déplacements sur l'environnement, notamment le réchauffement climatique. De quoi faire bondir tous ceux qui s’acharne à expliquer les bienfaits du voyage sur l’ouverture d’esprit, l’économie des pays visités, la rencontre ou même le moral de ceux qui se déplacent ! Et a contrario de la cigarette qui n’a que des effets nocifs, l’usage de l’avion a aussi des effets positifs, ne serait-ce que la rapidité et la capacité de transport du frêt, notamment sur de longues distances.

Pour amadouer les réfractaires, l’Institut précise qu’il serait sans doute possible de commencer par les courtes distances, en présentant les alternatives à l’avion. Là, on voit mieux. Depuis le développement du TGV sur Marseille, chacun sait que le train est bien pratique pour relier la capitale au Vieux Port, et nul doute que les anciens habitués des vols sur Nantes, Bordeaux ou bientôt Strasbourg apprécient les facilités du train pour aller directement en centre ville, sans passer par la case aéroport. Si en plus cela limite les gaz à effet de serre de prendre le train, pourquoi pas. Mais pour proposer une alternative crédible à l’avion pour visiter l’Afrique ou l’Océanie, il va falloir faire preuve d’imagination.

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Mardi 10 Avril 2007
pub
pub