Voyager couvert…



La ville de Pékin, qui se prépare à accueillir les Jeux olympiques de 2008, a fait savoir à ses hôteliers qu’ils étaient dans l’obligation de mettre des préservatifs à disposition de leurs clients dans toutes les chambres de leur établissement. Objectif de l’opération : stopper la propagation de l'épidémie de sida. Même si l’initiative mérite d’être soulignée, une question se pose tout de même : pourquoi seulement dans les hôtels pékinois ?

Ne vous méprenez pas. Je vois tout à fait l’utilité que peut avoir le petit objet de plastique, a fortiori dans un hôtel. Je regrette simplement que le fait de s’envoyer en l’air inopinément soit réservé exclusivement à la capitale chinoise (on peut également le faire dans les autres villes mais il faut avoir prévu sa boîte de préservatifs. L’hôtel, lui, n’en fournit pas !).

Soyons sérieux. Même si l'agence officielle Chine nouvelle, qui relaie l’information, ne fait pas directement référence aux Jeux olympiques, il est clair que l’opération est montée en prévision de l’événement sportif qui aura lieu du 8 au 24 août. Limitée aux hôtels, elle cible précisément les touristes, chinois et autres, qui viendront nombreux assister aux différentes compétitions. L’histoire ne dit pas si les préservatifs seront gratuits car les hôteliers sont libres de facturer ce service à leurs clients. Pékin, en 2008, célèbre l’olympisme… Et le sport en chambre !

Stéphanie Clément
scg@vacancespratiques.com


Lundi 26 Novembre 2007
pub
pub