vacances pratiques


Version imprimable

Voyage sans fin




«Quand est-ce qu’on arrive, Maman» ? Deux minutes plus tard : «Maman, quand est-ce qu’on arrive ?» Les bouchons à Lyon ou à Albertville, les enfants qui s’impatientent de plus en plus, la neige qui s’en mêle et les parents qui prennent sur eux : les départs familiaux en voitures prennent souvent des airs de road movie. Et dire que ce sont des vacances…

Plusieurs options s’offrent aux parents désireux de clouer le bec à leur progéniture un peu trop volubile. Il y a tout d’abord les solutions technologiques, parfois chères, souvent asservissantes pour les enfants, mais qui fonctionnent toujours ! La télévision intégrée dans le repose-tête est le nec plus ultra. Cela peut occuper un enfant quelques heures, voire – et c’est le but recherché- l’endormir. L’ordinateur, le MP3 et autres consoles de jeu sont de bonnes options, sauf lorsque l’adolescent a décidé de faire partager le nouveau tube de Tokyo Hotel à toute la voiture. Bref, les options technologiques, oui, mais à bon escient et sous contrôle parental.
Autre option : la baby sitter dévouée – je veux dire payée – qui s’occupe des enfants, les divertit, leur apprend les numéros des 100 départements français ( 96, en fait, parce qu’il est rare de croiser une voiture guyanaise qui aurait fait le trajet à la nage jusqu’en métropole), compte le nombre de voitures rouges, vertes, roses, à GPL, à éthanol, qui pollue et qui ne pollue pas…Cela dure un temps, mais rarement les 8 heures du trajet Paris – Méribel. Les enfants peuvent aussi demander à la pauvre baby-sitter de lire une histoire… Pour peu qu’elle soit malade en voiture lorsqu’elle lit, et c’est le drame…
La voiture familiale arrive à Moutiers, on voit les montagnes, la neige… Les enfants trépignent d’impatience, puis sont malades dans les lacets de la route montant à la station… Arrivée à bon port : la baby-sitter est lessivée, tandis que les enfants pètent la forme. Et dire qu’on remet cela au retour…

Hortense des Dorides
hdd@vacancespratiques.com

Vendredi 22 Février 2008