Vous achetez vos vacances en agence ou sur internet ?

Avec cette météo morose qui accompagne une période économique tout aussi morose, les agences de voyage font grise mine. D’autant que la concurrence avec internet est toujours plus féroce ! En 2011, 58 % des personnes parties en vacances ont préparé leur séjour en ligne. Mais l’ont-elles aussi acheté sur le net ?



L'an dernier, 42% des Français partis en vacances - soit 12,5 millions de personnes - ont réservé tout ou partie de leurs séjours sur internet et payé en ligne alors qu'ils étaient 8% en 2003 et 31% en 2008. Ces chiffres éloquents sont le résultat d’une étude réalisée par un cabinet spécialisé, Raffour Interactif, publiée mardi. Evidemment, se connecter quand on veut, où on veut, sans se déplacer, pouvoir dénicher les meilleurs rapports qualité/prix et avoir accès à une quantité d'informations actualisées sont autant d'atouts pour le tourisme en ligne. L’étude réalisée de janvier à juin (auprès de 1.002 personnes représentatives de la population française de 15 ans et plus interrogées en face à face) étude indique aussi que 73% des Français ayant préparé leur séjour en ligne ont ensuite réservé. Et Raffour Interactif le souligne, les Français passent du temps à organiser leurs vacances "afin de sélectionner l'offre qui permet un bon compromis entre souhaits et budget" et veulent "acheter de plus en plus sans intermédiaires". Un comportement "particulièrement vrai pour les Français qui partent essentiellement en France" et réservent directement aux prestataires.
Il est clair qu’internet permet de réserver simplement et directement des vacances simples : un avion ou un train, plus un hébergement, l’affaire est faite. Et si les voyagistes pouvaient obtenir l’exclusivité "online" des adresses qu’ils réservent, cela éviterait de voir certains clients consulter leurs sites et… réserver ensuite en direct.
Il reste que pour des voyages complexes, l’agence a un rôle essentiel. Et que c’est certainement là tout son avenir : proposer elle-même en ligne des produits simples et pas chers pré-bouclés, et vendre en agence des dossiers plus compliqués avec une mission de conseils pointus, pertinents, efficaces. Pas toujours ce que l’on trouve en poussant la porte de l’agence du coin de la rue, malheureusement.

Anne Le Goff

Mercredi 11 Juillet 2012

pub
pub