vacances pratiques


Version imprimable

Vol de nuit




Comment rentabiliser au mieux une nuit d’hôtel ? Le jour du départ, chaussez les mules griffées par l’établissement, revêtez de même le peignoir dont vous aurez au préalable rempli les poches d’autant de flacons de shampoings et bonnets de bain qu’elles peuvent en contenir, puis prélevez draps et serviettes pour emballer l’écran plasma. Et si au moment du règlement, le maître d’hôtel semble soupçonneux quant à votre tenue et au tapis roulé sur votre épaule, dîtes lui qu’un petit geste commercial s’impose par les temps qui courent.

Aussi improbable que cela puisse paraître, certains vacanciers n’hésitent pas à remplir les valises de souvenirs parfois insolites des différents hôtels qu’ils ont fréquenté pendant leurs voyages. C’est ce que révèle un sondage Hotels.com portant sur les objets les plus dérobés et les plus oubliés dans les chambres d’hôtels. Si les résultats montrent que la majorité des voyageurs français serait plutôt irréprochables, un quart des personnes interrogées avoue avoir déjà ramené des objets de leur chambre d’hôtel, avec en pôle position les classiques gels de douches, shampoings, stylos et blocs notes. Rien d’illégal rassurez-vous, c’est compris dans le prix, comme on aime à le dire. Ce qui n’est bien sûr pas le cas du linge mis à disposition. Et pourtant, 24% des sondés qui n’aiment pas partir les mains vides emportent avec eux les serviettes, et 20% gardent peignoirs et pantoufles. Des larcins qui peuvent s’avérer risqués puisque certains hôtels dotent ces accessoires de petits antivols, qui pourraient mettrent d’éventuels contrevenants fort mal à l’aise en déclenchant une sonnerie à la sortie de l’établissement. Certains voyageurs vont encore plus loin : l’Association des Gouvernantes Générales de l’Hôtellerie confirme que tout se vol dans ces lieux, du simple verre aux télévisions en passant par les coussins et tapis.
Fait amusant, 79% des personnes interrogées avouent ne pas avoir le moindre problème de conscience à emporter des objets de l’hôtel, et parmi eux, 30% estiment même qu’il s’agit d’une forme de publicité dont profitent les hôtels. Elle est pas belle la vie ?

Alexis Dufour
ad@vacancespratiques.com

Mercredi 9 Juillet 2008