Voici revenu le temps des marronniers.



À peine les guirlandes rangées, le sapin de Noël déposé sur le trottoir et les dernières décorations lumineuses décrochées des fenêtres, voilà revenu le temps de la Saint-Valentin. Réglées comme du papier à musique, ces périodes de notre vie quotidienne sont désormais marquées par des offres de voyages qui s'adaptent comme un caméléon à la période visée. Parfois trop. Souvent mal.

Belle idée que celle de la Saint-Valentin dont le principe de base repose sur l'amour et la passion. A priori, on pourrait croire qu'il n'est pas nécessaire d'aller au bout du monde pour échanger des vœux pérennes en matière de fidélité. Pour les voyagistes, le point de vue est différent : autant le faire bien et marquer cette date par un déplacement inoubliable que l'on continuera d'évoquer quelques décennies après. Malheureusement, si le week-end en amoureux est souvent d'actualité, la Saint-Valentin n'est jamais apparue comme un marché exceptionnel pour les voyages. Malgré tout, d'année en année, tombent des communiqués qui veulent transformer un banal voyage en une aventure exceptionnelle. Il y a plus d'imagination chez ceux qui les écrivent que chez les voyagistes qui les vendent. Malgré tout, la persévérance étant une qualité humaine, voilà donc revenu le temps des idées à tout prix pour aller dire "je t'aime" à la personne de son cœur. Il y a les classiques un peu usés, l'amour perché dans les arbres, dans une chambre d'hôtes troglodyte ou en voiture de luxe. Il y a les très très classiques, dans un hôtel luxueux d'une capitale des pays de l'Est sans oublier le comble du mauvais goût : les gondoles à Venise. Ne souriez pas, nous y avons eu le droit !
Bien sûr, on serait en droit de penser que l'imagination doit être le seul moteur de celles et ceux qui vont imaginer nos souvenirs de toute une vie. Malheureusement, en ajoutant « Une rose et un verre de champagne à l’arrivée », un week-end à Marrakech est loin d’être en soi le produit unique voire inoubliable !
Aussi, en cette Saint-Valentin qui approche, faut-il se creuser un peu les méninges. Nous avons retenu quelques idées pour le dépaysement, à chacun de bâtir le programme personnel qui saura faire, effetivement, de ce moment une date dans son histoire amoureuse. Car au final, qu'importe le lieu si c'est pour s'aimer pour la vie. Et nul doute que si les vendeurs de bonheur garanti existaient, nous pourrions leur promettre de belles affaires !

Marc Dandreau

Jeudi 14 Janvier 2010
pub
pub