vacances pratiques


Version imprimable

Une promenade gastronomique autour des Châteaux de la Loire


Œnologie, histoire et gastronomie sont les vedettes d’un circuit mis en place par les Châteaux de la Loire. Autour des 21 monuments incontournables, la promenade conduit dans le monde la liqueur ou des galipettes farcies !



C’est à proximité de la résidence des ducs d’Anjou, à Angers, que se cache une multitude de trésors pour les papilles : recettes typiques, gourmandises et liqueurs. Cointreau, Guignolet, Menthe Pastille, Triple Sec… des noms qui nous parlent, mais que nous connaissons mal. Tenez, le Cointreau, connu dans le monde entier, est reconnaissable à son subtil goût d’écorces d’orange. La distillerie familiale Giffard, seule productrice du Guignolet d’Angers, fait vivre quant à elle le traditionnel apéritif issu de la macération des cerises. A Avrilé, la boisson vedette est une liqueur blanche sucrée au goût de menthe poivrée plus connue sous le nom de Menthe Pastille. Toutes ces distilleries ouvrent leurs portes aux visiteurs, et ont même créé des cocktails composés de ces liqueurs angevines, à l’instar du Cointreaupolitan ou de la Mentha Pastilla.

En cas de fringale, le crémet d’Anjou, un dessert frais à base de crème fraîche fouettée et de fruits rouges nature, en sirop ou en purée, s’accompagnera volontiers de quelques quernons d’ardoise, ces petits carrés de nougatine recouverts de chocolat blanc coloré en bleu. A déguster dans les restaurants locaux !

Saumur, au delà du vin, les pommes tapées

Saumur - © Martin Falbisoner
Saumur - © Martin Falbisoner
À Saumur, le patrimoine gastronomique entrainera les visiteurs dans les profondeurs des caves à la découverte des pommes tapées ! Successivement épluchées puis cuites au four, ces pommes sont ensuite aplaties à coups de marteau et se conservent en bocaux. Véritable savoir-faire ancestral oublié pendant des décennies, la production de cette spécialité a été redécouverte par un couple de passionnés du monde souterrain et est aujourd’hui perpétuée au Troglo’Tap, dans la commune de Turquant. Après une visite guidée dans les caves, les convives auront le privilège de déguster les mystérieuses pommes tapées.

Avant de repartir, il serait dommage de ne pas s’arrêter déjeuner dans un restaurant troglodytique de la région : ces restaurants installés dans la pierre proposent de nombreuses spécialités, à l’instar de ces petits pains ronds garnis de rillettes, de mogettes ou de fromage de chèvre qui se dégustent fumants, et que l’on appelle fouaces.

Chateau de Brissac, le goût du vin

© Manfred Heyde
© Manfred Heyde
Grâce à un vignoble qui s’étend sur 28 hectares, le plus haut château de France est producteur de trois vins d’Appellation d’Origine Contrôlée, ornés de l’étiquette « Château de Brissac ». Les amateurs de vin seront séduits par les différents caractères des trois vins proposés.
L’Anjou Villages Brissac, un vin rouge fin et charnu aux arômes suaves de réglisse et de fruits noirs, contraste avec le Rosé d’Anjou, un rosé clair et très léger. Le Cabernet d’Anjou apparaît quant à lui comme un rosé rond et rafraîchissant aux notes de fruits rouges. Des vins uniques que les visiteurs du château ont la possibilité de déguster et d’acheter dans le cellier à la fin de la visite.

Connaissez-vous les galipettes farcies ?

Château de Breze
Château de Breze
Au cœur du château de Brézé, les caves de la comtesse regorgent de bons vins de la région qui sauront ravir tous les palais par leur diversité. Un lieu à parcourir après la visite du château et qui permet de réaffirmer que le Val de Loire est aussi riche en vins qu’en histoire.

A quelques kilomètres de là, un site troglodyte domine la Loire : le Saut aux Loups accueille aujourd’hui un restaurant troglodytique ainsi qu’une champignonnière. Véritable musée vivant, il permet de découvrir entre autres toutes les étapes et techniques de la culture des champignons mais également de déguster la spécialité du Saut aux Loups : les Galipettes farcies, ces gros champignons de Paris cultivés sur place et garnis de rillettes, andouilles, saumon, escargots ou fromage de chèvre frais selon les goûts.

Pour les sportifs, une randonnée vins et champignons est organisée les 11 et 12 octobre 2014. Au programme de cette 28ème édition, une cyclo-découverte sur le thème « Troglos et Bistrots ». Inscriptions au 02 41 50 43 67 ou 06 08 68 97 13.

Fontevraud, lAzay le Rideau ou Valencay : le circuit gourmand

Azay le Rideau - ©Jean-Christophe BENOIST
Azay le Rideau - ©Jean-Christophe BENOIST
Au cœur de l’Abbaye de Fontevraud, un restaurant de haute gastronomie vient d’ouvrir ses portes. Le chef cuisinier et bocuse d’or 2013, Thibaut Ruggeri, se sert des produits locaux qu’il magnifie afin de proposer des plats créatifs et raffinés. C’est dans un cadre exceptionnel que les plus gourmands pourront ainsi émerveiller leurs papilles grâce à une cuisine savoureuse.

Le château d’Azay-le-Rideau met la gourmandise à l’honneur à l’occasion de la semaine du goût du 14 au 20 octobre prochain ! Une multitude d’activités à l’image des rendez-vous famille « Délices et gourmandises » sont prévues. Conférences, dégustations, lectures gourmandes et visites thématiques accueilleront les visiteurs afin de leur faire découvrir la gourmandise à l’époque de la Renaissance. Ne manquez pas du les « Délices et gourmandises », du 18 octobre au 2 novembre, où petits et grands gastronomes sont les bienvenus au château. Dans le cadre des « rendez-vous familles », ils auront l’occasion de découvrir l’univers de l’art de la table et de la cuisine à la Renaissance, et même de concocter eux-mêmes les traditionnelles gourmandises à base de pâte d’amande dont raffolaient nos ancêtres.
Renseignements et réservations : 02 47 45 68 61.

Le premier jeudi du mois, les cuisines du château de Valençay s’emplissent des odeurs et saveurs d’antan le temps de quelques heures. A l’occasion des Jeudis Gourmands, les grands chefs des Tables Gourmandes du Berry revisitent à tour de rôle des recettes historiques devant des spectateurs émerveillés, qui auront le privilège de déguster les mets à la fin de la préparation. Concoctés dans le respect des traditions ancestrales, ils plongent les invités au cœur des repas servis lors des festivités organisées par le Prince de Talleyrand jusqu’au 6 novembre 2014.

La maison des vins de Cheverny

© Jean-Christophe BENOIST
© Jean-Christophe BENOIST
En plus de sa décoration exceptionnelle, le château de Cheverny accueille dans ses dépendances la maison des vins. Véritable mine d’or, on y retrouve l’ensemble des vins des producteurs de l’AOC Cheverny et Cour-Cheverny. Les amateurs peuvent non seulement y découvrir une centaine de références, mais également approfondir leurs connaissances de manière ludique grâce à une pièce informative équipée d’un système vidéo. Et pourquoi ne pas parcourir la salle d’exposition en dégustant un verre de vin ? Les 48m² dédiés à l’art accueillent des expositions de tout style et permettent d’échanger avec les artistes.

Pour une dégustation personnalisée, un système informatisé permet à une machine de détecter les verres et d’y déposer une dose de vin. Ce système de libre-service permet à chaque visiteur de goûter à son rythme sept vins différents parmi les cent disponibles à la dégustation et d’en percer les mystères grâce au kit de dégustation qui comprend un verre, un crayon et un carnet de dégustation.

Dimanche 24 Août 2014