Une histoire belge…



Nos voisins nous pardonneront mais l’occasion est trop belle de sourire un peu face à la mésaventure de deux touristes belges, randonneurs de leur état, qui s’en sont allés user leurs godasses dans le massif des Vosges…. Après quelques jours de marche, la fatigue les a, semble-t-il, rattrapé et les a forcé à se jeter à l’eau…

Je résume, bien sûr. L’histoire, telle qu’elle a été rapportée par l’AFP, précise que notre couple de marcheurs s’est retrouvé, lundi dernier, devant un lac, le lac Blanc pour être précis. Trois possibilités s’offraient alors à eux : la première, contourner le lac en question. La deuxième, le traverser. A la nage puisqu’aucun bateau, canoë ou pédalo ne les attendaient là pour leur faciliter les choses. La troisième, prier Sainte Rita qu’Harry Potter débarque sur son balai et les embarque vite fait de l’autre côté de l’eau.
A ce stade de l’histoire, est-il besoin de préciser, ami lecteur, que dans les Vosges, en plein mois de mars, il fait rarement une température tropicale? Deuxième information qu’il faut avoir en tête avant de porter un jugement hâtif sur les deux trekkeurs : le lac était en partie gelé. Petit complément d'info, les marcheurs possédaient chacun un sac à dos. Enfin, et vous aurez ainsi toutes les informations à votre disposition, la température de l’eau était de 3 degrés, la distance à parcourir de 30 mètres et la profondeur du lac de 50…
Nulle besoin d’être grand clerc pour deviner la suite de cette histoire… Les deux protagonistes ont choisi de traverser à la nage, se sont mis à l’eau et après quelques brasses, ont été pris d’une bouffée de lucidité. Un demi-tour et ils sont remontés gelés sur la rive où des promeneurs, pour le moins surpris, les ont aperçus et secourus. L'homme, en hypothermie, a été transporté à l'hôpital en hélicoptère et sa compagne a également été hospitalisée… Selon l’expression consacrée, leurs jours ne sont pas en danger.

Stéphanie Clément
scg@vacancespratiques.com

Mercredi 26 Mars 2008
pub
pub