vacances pratiques


Version imprimable

Un petit miracle ?




Pas très optimiste, l’Organisation Mondiale du Tourisme (ONU) : selon elle et après les records de l’an dernier, le tourisme devrait être frappé maintenant de plein fouet par la crise. Les voyageurs ne devraient pas renoncer à partir, mais moins longtemps, moins loin, et en low cost. Et nous ?

Evidemment, les analyses mondiales n’ont qu’un défaut : elles sont mondiales et constituent donc des tendances générales, voire une moyenne. L’an dernier, c’était record : pas moins de 903 millions de touristes ont voyagé à travers le monde, à pied, à cheval, en voiture, en train ou en avion ! C’est la comptabilité transfrontalière qui comprend aussi bien les touristes plan-plan que les hommes d’affaires ou les routiers qui, certes, se logent et se nourrissent aussi, mais pas avec les mêmes motivations de déplacement ! Moralité, les touristes-touristes sont un peu noyés dans la masse !!
Pour ces tous prochains temps et 2009, l’OMT prévoit que le tourisme sera moins affecté que l'immobilier, la construction ou l'automobile, mais touché quand même. "Les touristes ne vont pas forcément renoncer aux voyages, mais ils auront davantage recours à des compagnies low cost, opteront pour des destinations plus proches et auront tendance à raccourcir leurs séjours", a expliqué le sous-secrétaire général de l'OMT, Geoffrey Lipman. Assez optimiste tout de même, Monsieur Lipman : « Quand l'activité repart, c'est aussi le premier secteur à rebondir ».
Cet été, certaines destinations se sont mieux portées que d’autres comme les Etats-Unis qui ont profité du dollar faible. Et le tourisme continue aussi à battre son plein au Moyen-Orient, en hausse de 17,3% depuis le début de l’année. En Europe l’Espagne broie du noir et la France n'est pas épargnée par la crise: sur les sept premiers mois de l'année, le nombre de visiteurs a reculé de 0,6%. Mais, là non plus tout le monde n’est pas égal : Lourdes a enregistré cette année une hausse spectaculaire de 37% du nombre de nuitées au cours des dix premiers mois de l'année. Avec cette année de jubilé célébrant le 150e anniversaire des apparitions de Lourdes, la petite ville pyrénéennes (qui possède le deuxième plus important parc hôtelier de France derrière Paris) n'a pas désempli. Un vrai petit miracle !

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Dimanche 23 Novembre 2008