Toute ressemblance avec des personnes ou des faits existants…

… Serait purement fortuite… C’est en tout cas le principe de toute fiction qui, comme son nom l’indique, raconte une histoire et n’est pas là pour retranscrire une situation réelle.



Voilà une information que l’on devrait souffler aux oreilles du syndicat des guides égyptiens qui vient de demander à la censure de son pays d’agir contre une série télé où l’on voit une guide jouer de ses charmes face à un touriste français… Nour al-Sabah (la lumière du jour), c’est le nom de la série, montre en effet une guide danser devant le dit touriste. Une scène qui, pour le syndicat dégrade l’image de la profession d’autant plus que la guide en question est une "divorcée frivole"… Comme il vaut mieux rire de ce genre de plaisanteries, de grâce, messieurs les guides égyptiens, un peu d’humour ! Et dites vous qu’à tous les niveaux, les professions qui servent de base à des fictions en prennent souvent pour leur grade. Imaginez la tête qu’à dû faire notre chef de l’état en se voyant transformer par la chaîne national France Deux en présidente de la république enceinte présidant un sommet du G8 entre deux contractions !
Stéphanie Clément
scg@vacancespratiques.com

Mardi 10 Octobre 2006
pub
pub