vacances pratiques


Version imprimable

Tintin au Tibet…




Il serait surpris le petit reporter s’il allait traîner ses guêtres sur les contreforts de l’Himalaya. Un peu triste aussi sûrement de constater qu’au Tibet aujourd’hui, ce sont des Chinois que l’on rencontre le plus souvent. Après la proclamation de la République populaire de Chine en 1949, Pékin, considérant le Tibet comme partie intégrante de son territoire, a envahi la région en 1950.

Est-il besoin de rappeler que cette décision, prise au mépris de la plus élémentaire vision démocratique, a donné lieu à des exactions et des violences de toutes sortes envers le peuple tibétain ? Peut-être. Mais ce serait jouer les rabats joies. Car aujourd’hui, les nouvelles sont bonnes au Tibet : quatre millions de personnes ont visité le pays en 2007, soit une hausse de 60 %. Une augmentation due en grande partie à l’ouverture d'une liaison ferroviaire, la plus haute du monde, entre Pékin et la capitale tibétaine Lhassa en 2006. Peu de voix s’élèvent pour se plaindre de cette croissance censée développer l'économie du Tibet. Certains ont bien tenté d’arguer que cela pourrait endommager l'environnement fragile de la région. Vous conviendrez comme moi que l’affaire n’a que peu d’importance au regard, par exemple, des Jeux Olympiques.

En attendant, le Potala, résidence du Dalaï-lama, est devenu un musée de la République Populaire de Chine, un lieu de visite comparable à la Grande Muraille ou à la Cité Interdite. En attendant, le pays qui a fasciné tant de grands voyageurs est une région occupée où ses habitants ne sont pas libres d’agir comme ils l’entendent.

Autant d’éléments d’informations qu’il est bon d’avoir en tête quand on se rend en touriste sur place même si nous sommes convaincus qu’il ne faut pas manquer d’aller au Tibet. Car au-delà des problématiques politiques, le pays n’en demeure pas moins un magnifique terrain d’exploration et de rencontres pour tous les voyageurs qui savent ouvrir les yeux.

Stéphanie Clément
scg@vacancespratiques.com

Jeudi 17 Janvier 2008