vacances pratiques


Version imprimable

Tac Tac holidays


Petite polémique dans le monde du voyage outre-Atlantique : nos cousins québécois ont découvert un nouveau type de vacances tout droit venu de leur voisin américain : les vacances de procréation. Le principe est simple et consiste à partir en vacances pour faire un enfant. Selon un sondage de l'agence de voyages en ligne Expedia.ca, 12 % des couples québécois se seraient déjà jetés dans l’aventure et cela ne plaît pas à tous le monde…



Psychologues, association de sensibilisation à l’infertilité, réseaux hôteliers québécois… Tous ont réagi, expliquant avec raison sans doute, que ces produits fleuraient bon l’indécence grasse et qu’il était hors de question qu’ils soient exportés dans la Belle Province. Il faut avouer qu’à grands coups d’élixir aux algues pour augmenter le désir sexuel du futur papa et de soupe à la citrouille pour favoriser la fertilité de la future maman, les hôtels américains n’ont pas exactement fait dans la dentelle.

Notez, et pour poursuivre dans le mauvais goût, les voyageurs en quête d’un séjour au calme peuvent toujours se renseigner sur ces hôtels. Car si la majorité des couples présents sur place sont là pour procréer, il y a fort à parier que les clients soient peu nombreux au bord de la piscine.
Mais la gaudriole ne fait pas oublier que l’infertilité est plus souvent vécue comme une maladie que comme le thème d’un forfait vacances.

Plus ludique en revanche, cette mode également venue du continent américain, qui consiste à créer des séjours spécialement dédiés aux couples qui sont sur le point de devenir parents et qui veulent prendre leurs dernières vacances avant l’arrivée de bébé. Chez eux, ca s’appelle les Babymoons et ca a, paraît-il, beaucoup de succès !

Stéphanie Clément
scg@vacancespratiques.com

Mardi 15 Janvier 2008