Stop à la fumée, vive le grand air !!!



L’interdiction de fumer dans les lieux publics entre en vigueur aujourd’hui. Lamentation des gros fumeurs, qui auront le choix entre un cancer savamment entretenu et une pneumonie garantie en stationnant par grand froid aux portes des immeubles. Soulagement des non-fumeurs, qui, eux, vont enfin respirer loin des odeurs tenaces de la cigarette. Enthousiasme évident des voyagistes, qui proposent d’utiliser les économies pour voyager !

« Deux semaines sans tabac, c’est un week-end à deux dans un hôtel de charme ! » : le calcul fait par le réseau d’agences de voyages Afat est simple. A 5 € le paquet en moyenne, le fumeur repenti pourrait faire de belles économies bien opportunes avant la Saint-Valentin. Qui tombe, justement comme chacun le sait…dans deux semaines, le 14 février. Bon, le jeudi n’est pas exactement un jour de fin de semaine, il va peut-être falloir négocier sévère avec le banquier…et le patron pour le faire passer comme tel. Mais bon.
Cela dit, s’il arrête son loisir préféré, le fumeur va peut-être aussi économiser sur les pastilles pour la toux. Sur les bonbons à la menthe qu’il doit absorber s’il ne veut pas que sa belle embrasse un cendrier. Sur les écharpes qu’il lui faudrait mettre autour du cou pour sortir devant la porte en griller une. Que dire des fumeurs de havane au budget sans fin pour assouvir leur passion ? . Non vraiment, la piste de l’encouragement à s’arrêter pour voyager, c’est une belle idée. Une vraie récompense. Si j’arrête les bonbons, je peux partir où ?

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Mercredi 31 Janvier 2007
pub
pub