Sarko au Ceto... Sarko au Ceto...

Le Ceto, Centre d’Etudes des Tours Opérateurs, est un organisme qui réunit les entreprises qui fabriquent et produisent les voyages que vous achetez en agences ou sur internet. C’est là que les professionnels du tourisme décident d’une position commune à prendre face aux risques qui secouent le monde. L’instance est discrète mais aurait bien intérêt à recruter un membre de poids pour ses prochaines campagnes de communication. Nicolas en personne.



Et pour cause, en moins de 8 mois il a pulvérisé tous les recors en matière de voyages présidentiels. Mieux que Chirac et bien plus que Mitterrand. De Gaulle ou Pompidou sont des amateurs face à lui. Il faut dire que ce très médiatique voyageur a fait fort dès les premiers jours de sa Présidence. Départ pour Malte sur Bolloré Airways et séjour nautique sur Bolloré Cruise. Malte en a fait un symbole publicitaire. Pas mal vu. Deux mois plus tard, direction les Etats Unis. Là aussi, notre voyageur fait la une de l’actualité et invite les français à retrouver leurs amis américains. Le résultat ne se fait pas attendre. Les USA explosent pendant l’été 2007. On croit que la faiblesse du dollar est seule responsable. Allons donc ! Depuis, notre diable d’homme a fait la Libye (pour ses ruines), le Tchad (pour un nouveau camp de vacances tenus par quelques humanitaires français), Petra pour une série de prise de vues avec un Top Model, Louxor pour un retour aux sources : la vallée des Dieux. Et j’oublie Lille, l’Algérie, la Chine, la Camargue et même le Vatican... Perso, j’aime bien. Le mouvement est l’essence même du voyage. La découverte et l’échange entre les peuples restent des qualités essentielles à qui veut comprendre et apprendre. Mais ce que fait Nicolas est unique. Grâce à lui le voyage fait partie du quotidien. Les déplacements politiques font l’objet de reportages génériques plus ludiques. Les français adorent. Bref, a lui seul, il en fait plus pour la Jordanie et Petra que toute la presse réunie. La question à se poser est donc simple : faut-il utiliser Nicolas comme argument publicitaire ?. Les millions de photos réalisées pour mettre en avant les destinations visitées par le Président sont des trésors. Nicolas Sarkozy, premier touriste de France, avouez que les pros du voyage tiennent là leur prochaine icône publicitaire. Pour peu que Carla soit là...

Marc Dandreau
md@vacancespratiques.com

Dimanche 13 Janvier 2008
pub
pub