vacances pratiques


Version imprimable

Sans papier




Une évolution ? Non une révolution ! Il est désormais possible d’embarquer à bord d’un avion sans papier, sauf une pièce d’identité. Pas de carte d’embarquement mais…un téléphone portable. Avec un écran lisible par la machine de contrôle. De quoi faire faire des économies aux compagnies aériennes !

Saignées à blanc par les hausses du pétrole (même si elles les répercutent sur leurs clients…), les compagnies aériennes font preuve d’imagination pour éliminer le papier, source de problème et de coûts : manipulation, perte, impression. Et après le billet papier, remplacé par le e-ticket, ce sont les cartes d’embarquement qui disparaissent. Oh pas toutes, et pas tout de suite ! D’ailleurs, notre ex compagnie nationale, Air France, qui met en place ce service, ne l’utilise actuellement que pour ses liaisons Paris Amsterdam. Comme ce sont pour beaucoup des personnels d’Air France ou de KLM qui empruntent les vols, les cobayes sont tout trouvés !!
La formule est simple puisque le voyageur qui s’est enregistré par Internet reçoit sa « carte » virtuelle par sms ou mms sur son portable. Le code à barre doit être montré au comptoir s’il y a des bagages, sinon directement à un lecteur de code à barre à l’embarquement et vogue la galère. La compagnie allemande Lufthansa –notamment- utilisait déjà le mobile comme carte d’embarquement sur ses vols intérieurs, mais il semble bien qu’Air France soit le première sur des vols internationaux.
Il reste quelques détails à régler. Par exemple encore faut il avoir un portable, et il y a des récalcitrants. Bon, d'accord, ce ne sont pas ces électrophobes qui vont adopter la formule. Mais il y a aussi le téléphone oublié. Ou à court de batterie. Gasp, vite, je cours acheter un autre chargeur pour ne plus jamais jamais être à court. Sinon, retour à la case comptoir et au papier. Terriblement désuet !

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Vendredi 5 Septembre 2008