Ryanair, rien ne va plus !

La compagnie Ryanair, dont les concurrents jaloux affirment qu’elle est certifiée STSB (Sans Trace de Services à Bord), poursuit sa quête de nouveaux revenus et vient d’annoncer un accord avec jackpotjoy.com pour la mise en place, sur son site internet, d’un système de jeux en ligne.



A terme, d’ici juillet 2007, et si la législation européenne le permet réellement, Michael O'Leary, le bouillonnant patron de Ryanair, aimerait bien transformer ses avions en casinos volants via un système de « jeux à la place » en cours de développement aux USA. L’idée de rentabiliser l’avion en dehors de sa fonction initiale n’est pas nouvelle. Les grandes compagnies, via leurs journaux de bord, commercialisent depuis longtemps des espaces publicitaires et le magazine d’Air France est même devenu une référence internationale. American Airlines s’est associé à la vente par correspondance avec Sky Mall, distribué à bord de ses appareils. Près de 200 pages de gadgets publicitaires aussi loufoques qu’utiles.
Mais le plus imaginatif est sans doute à venir.

Une compagnie indienne veut habiller ses sièges à la couleur de ses annonceur. Mac Donald, peu présent sur le marché indien, devrait être le premier à tester le support. Plus fort : la mise en place de ventes aux enchères sur des vols internationaux. Et pourquoi ne pas aller plus loin : des courses de taureaux dans les allées des (éventuels) A380 d’Iberia. Un centre commercial géant pour Singapour Airlines… Une station de sport d’hiver pour Emirates…. Les idées ne manquent pas.

Souhaitons simplement que les compagnies n’oublient pas leur fonction première : voler en toute sécurité d’un point à un autre. Banco !

Marc Dandreau
md@vacancespratiques.com

Jeudi 2 Novembre 2006

pub
pub