vacances pratiques


Version imprimable

Redorer son blason




Grosse gaffe aux Galeries Lafayette la semaine dernière : un jeune couple voulant faire des emplettes a été emmené au poste manu malitari, accusé d’avoir voulu utiliser un faux billet. Non seulement la grosse coupure était bonne mais le couple était chinois…. Une clientèle de touristes particulièrement dépensière dans le temple de la consommation. Les galeries risquent maintenant d’être victimes d’un boycott…

C’est agaçant d’être pris pour un voleur. Encore plus agaçant d’être emmené au poste. Et très très énervant de se voir refuser à nouveau son paiement alors que la démonstration est faite qu’il s’agit d’un vrai billet, même s’il est vieux. Le couple de jeunes mariés de la province de Zheijiang, très mécontent du traitement qui lui a été réservé, aurait reçu selon l’Agence Chine nouvelle les excuses du Directeur général des Galeries, bien embêté. Les Chinois constituent désormais une clientèle de choix: ils dépensent en moyenne 197 € par jour pour leur shopping (les américains, c’est 80 € en moyenne), quitte à se restreindre sur les autres aspects du séjour que sont l’hôtellerie et la restauration. Les cadeaux, en Chine, cela compte. Une bonne clientèle donc, et il faut d’autant plus la soigner qu’un boum du tourisme chinois est annoncé pour les années à venir. La France a accueilli l’an dernier 600 000 vacanciers venus du pays de Mao, ils devraient être 2 millions en 2020. De quoi racheter les galeries dans leur entier ! Mauvais genre, donc, cette affaire. D’autant qu’un officiel de l’Association du tourisme de Chine suggère un boycott de l’établissement. Il reste à savoir si cet appel sera suivi d’effet. Mais on a horreur de perdre la face, en Asie….

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Lundi 25 Février 2008