vacances pratiques


Version imprimable

Recordman




Il y a bien de records battus ou à battre ces derniers temps : record de l’emm.. maximum dans les transports, record de froid pour une mi novembre, record de neige à cette époque de l’année sur certaines pentes des Alpes… La semaine dernière, record de traversée des Etats-Unis (31 h d’Est en Ouest). Et puis ce week-end, un record de méchoui, remporté au Maroc par un Français, rôtisseur de son état, avec la cuisson d’un dromadaire.

Christian Falco n’en est pas à son coup d’essai: il a déjà à son actif le record de la cuisson à la broche d’un bœuf (985,5 kg), de trois plats cuisinés, de boulettes catalanes. Là, c’est au record de plus grand méchoui du monde qu’il s’est attaqué et qu’il a remporté avec la cuisson à la broche pendant 15 heures d’un dromadaire de 550 kg à Safi, une ville balnéaire à 350 km au sud de Rabat. Il a fallu 3 tonnes de bois, 15 litres d’huile et le fameux dromadaire embroché pour réussir cet exploit, sous l’œil vigilant d’un notaire qui a attesté de la bonne cuisson du méchoui. Il paraît que la cuisson d’un dromadaire était tombée en désuétude, mais que c’est une tradition ancestrale. Et puis un record vaut bien un chameau.
La ville elle même n’en est pas à son premier défi puisqu’en juillet 1999, elle avait préparé le plus grand tajine du monde, dans un plat qui faisait 6,30 m de diamètre. Deux cent femmes s’étaient réunies pour faire les boulettes de sardines, la spécialité locale. Le méchoui, çà change. Et 500 personnes ont dégusté la bête. Désormais, Safi pourra revendiquer le titre de ville des records. Le comptoir phénicien, cité romaine avant d’être place forte portugaise, vit aujourd’hui de son port qui exporte les phosphates mais n’attire plus beaucoup de touristes. De quoi redorer son blason. Safi revit.

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Lundi 19 Novembre 2007