Quand Paris tient salon



Paris aura un grand salon du tourisme en mars 2008. Mais qu'est ce qu'un salon du tourisme ? Une course aux sacs en papier truffés de catalogues que l'on jettera quelques semaines après ? Un centre commercial pour acheter à prix réduits ses prochaines vacances d'été ? Une zone d'exposition d'un artisanat venu du monde entier ? Un gigantesque restaurant où l'on peut tester des spécialités inconnues ?

Disons le clairement : j'aime le Salon Mondial du Tourisme qui se déroule en mars Porte de Versailles à Paris. Oserai-je dire que j'aime ses organisateurs. Des routiers du métier, qui mettent en musique une idée simple : prendre du plaisir à découvrir le monde en un seul et unique endroit. Ce qui fait la qualité du SMT, c'est la diversité. On peut y croiser un voyageur, un vrai au sens routard du mot comme un adepte du luxe, curieux de voir à quoi ressemble un nouvel hôtel de luxe aux Maldives. Tous les voyages sont nobles. Mais un salon peut avoir de nouvelles vertus. Écologiques pour ceux et celles qui ne jurent que par le «durable». Une occasion rêvée de définir enfin, et justement, ce que veut dire «tourisme durable» et «tourisme éthique». Un salon peut aussi être «géopolitique» pour comprendre comment vivent ceux et celles que l'on ira visiter l'été prochain. Enfin, un salon est une zone de découverte et de réflexion axée sur les gestes simples du voyage. Je me souviens d'un salon anglais ou l'on expliquait aux passants, toute la journée, et dans un atelier ouvert à tous, comment rendre de l'eau potable à l'aide des cinq ou six solutions disponibles sur le marché.
Il faut donc réinventer ce nouveau salon du voyage. Garder ce qui fait son succès et ajouter ce qui fera son originalité. On sait déjà que quelques journées réservées aux professionnels permettront de dresser les tendances du marché. Un rendez vous qui s'annonce très complet sauf si d'autres organisateurs avaient l'idée de créer en Octobre un grand rendez-vous autour du même sujet. Gageons alors que la concurrence viendrait «booster» l'imagination.

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques

Mercredi 30 Mai 2007
pub
pub