Quand Go Voyages réinvente la réclame



Belle initiative que celle de Go Voyages qui vient de créer, sur son site, un blog pour ses clients voyageurs. Au menu : des textes de présentation des destinations vendues par la marque. Rien d’exceptionnel ou d’original mais Web 2.0 oblige, des commentaires d’internautes (uniquement dithyrambiques) ponctuent les textes mis en ligne. Et pour cause, les critiques ne sont pas publiées. Nous avons essayé 6 fois de le faire ! La réclame n’est pas morte !

Face au succès incontestable de Go Voyages on est surpris d’une telle initiative. Fermer la porte aux échanges, même négatifs, semble aujourd’hui dépassé tant la possibilité de commenter sur Internet est forte. Si la tendance, aux USA comme en Europe, est de polluer les sites de commentaires par des « avis » loin d’être neutre. L’adverposting qui évolue aujourd’hui en Marketposting montre de fait les limites du système. Premier constat, valider un commentaire sur Internet passe désormais par la recherche sur 4 ou 5 sites d’avis complémentaires. Ce qui est vrai pour un hôtel voire un restaurant ne l’est pas pour un vendeur en ligne réputé.
Autre remarque : l’existence de la marque, sa pérénité et son savoir faire, même écorné par quelques éventuels ratés, ne peuvent remettre en cause son image. Go voyages n’a pas besoin de telles artifices pour rester en tête des entreprises du voyage en ligne. Confondre réclame maladroite et communication réussie est souvent signe d’inquiétude. Se tromper de dialogue revient à prendre l’internaute pour un naïf. Ce qu’il n’est plus.
S’ouvrir aux échanges, les plus réalistes voire les plus sévères, est symbole de force et de puissance. Faute de quoi, avec le net, les critiques se feront ailleurs. Sans que les entreprises puissent lutter contre les ragots et les rumeurs.

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

Dimanche 14 Septembre 2008

pub
pub