vacances pratiques


Version imprimable

Parlez vous couramment le «voyage» ?




En cette époque économiquement troublée, le voyage n’échappe pas au politiquement correct. Désormais, les voyagistes ne parlent pas de crise mais de «croissance négative» et, face aux faiblesses répétées du pouvoir d’achat, tous notent une «stabilité baissière» pour évoquer les prochains mois. Tout cela pour dire que le moral est en «hausse sensiblement descendante» et qu’heureusement l’avenir nous semble d’un «blanc tendance noir léger» !

Depuis quelques jours, les premiers résultats économiques qui nous parviennent sont loin d’être bons même si tous soulignent que «L’année a été moins mauvaise que prévue et même meilleure qu’envisagé». Une entreprise à même réussi à expliquer que «Les chiffres de fréquentation de l’été étant très sensiblement à la hausse, la perte pour l’année en cours sera heureusement moins forte que prévue». Il fallait y penser. Coluche avait inventé le blanc plus blanc que blanc. Les économistes font mieux… Mais en noir.
Soyons sérieux, il ne s’agit pas ici de jeter la pierre a des entreprises qui se démènent pour maintenir leurs activités à flot, voire les développer. Non, ce qui est étonnant c’est l’absence d’optimisme d’un univers professionnel habitué à colorer de jaune et de bleu le cadre de nos vacances. Le pessimisme entraîne la morosité. Se bercer, heures après heures, de prévisions alarmistes conduit à ne plus bouger un doigt. Attendre sans rien faire des jours meilleurs est dangereux. Notre situation économique donne même des idées à un lecteur qui suggère «des vacances à payer en 6 fois sans frais, des séjours à prix bas garantis voire des charters d’optimistes chroniques vers des destinations ensoleillées». Nous n’en sommes pas là, mais avouez que l’on attend beaucoup des voyagistes. Et de repenser à ce qu’écrivait Poincaré en 1917 «Les meilleures affaires se font au son du canon à condition de disposer de quelques munitions». Les plus belles offres de voyages, ces prochaines semaines, bénéficieront à ceux qui ont encore, en guise de munitions, un petit bas de laine. Favorisant ainsi la reprise!

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

Lundi 6 Octobre 2008