Parité



Londres va compter en septembre une nouvelle attraction touristique : la première femme "beefeater" fait son apparition à la Tour de Londres.

Vous ne savez pas ce que c’est, une « beafeater » ? Vous êtes pardonné, puisque c’est la première. Ce sont les hallebardiers de la fameuse Tour de Londres, appelés ainsi parce qu’ils avaient droit (eux) à une ration de viande depuis qu’Henri VIII les avaient mis à la porte de la sinistre bâtisse.
Sauf qu’au 16ème siècle, on n’avait pas pensé qu’il y aurait une dame, à la porte. Elle devient donc…quoi, une hallebardière ? C’est vrai que c’est original, comme nom ! Et quand Moira Cameron prendra ses fonctions, nul doute qu’il y aura du monde pour la photographier. Déjà, sa première visite à ses collègues masculins, hier, a fait cliquer les appareils.
Cela dit il y a des victoires au goût douteux : les britanniques soulignent que la dame a fait, comme ses petits futurs camarades, 22 ans de carrière dans l’armée. Et qu’elle en a devancé 5 pour décrocher le poste. Super. Mon côté féministe s’interroge simplement : pourquoi a t-il fallu attendre tant de temps pour coller l’uniforme noir et rouge, et la bonne solde qui va avec, à un représentant du beau sexe ? Trop beau pour être mis à la porte ? C’est vrai qu’Henri VIII, les dames, il ne les traitait pas de la sorte. Mieux vaut la porte que le poison !
Encore que ce doit être bien empoisonnant, de garder la porte toute la journée…

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Vendredi 12 Janvier 2007
pub
pub