vacances pratiques


Version imprimable

Paresseux jusqu’au bout




Un parasol et deux pieds en éventail. Ou alors une vue sur la mer, la montagne, la campagne. Les cartes postales, quelles qu’elles soient, ont fait sourire des générations, ravies de recevoir des nouvelles des chanceux qui partaient en vacances. Aujourd’hui, l’e-mail s’impose comme un sérieux concurrent. Les Britanniques le trouvent «plus pratique et plus rapide». Ils avouent même envoyer 3 fois plus de courriers électroniques que de traditionnelles cartes.


Le nombre de cartes postales postées depuis ces 10 dernières années aurait ainsi chuté d’environ 75 %, selon une enquête réalisée pour le site ITV.com. Ce même sondage révèle que l’année dernière, 1 Britannique en vacances à l’étranger sur 2 aurait envoyé une carte. Honorable. Mais... presque les 3/4 d’entre eux se sont connectés à Internet, pour donner des nouvelles ! Le web, de plus en plus facile d’accès, a permis la progression des e-mails, avec en plus des messages de plus en plus souvent agrémentés de photos numériques, voire de sons ou de vidéo.
Démodée, la carte postale ? Oui pour les 3/4 des jeunes, contre 1/4 des plus de 50 ans. Ironie de l’histoire : 72% des personnes interrogées l’avouent, elles préfèrent recevoir une carte plutôt qu’un e-mail. Alors, un petit effort : écrire trois lignes de sa main et coller un timbre n’a jamais tué personne. Et, vieux jeu ou pas, une carte fait toujours plaisir, contrairement au «Slt ! Tt va b1, on C clate ! A + Bizzz» rédigé et envoyé à la hâte. Même si dans le fond, le message reste le même !

Coralie Pascaud
cp@vacancespratiques.com

Mardi 19 Juin 2007