Où irons-nous cet été ?



C’est toujours la grande question, celle qu’on se pose en janvier pour les plus prévoyants, en Mai ou Juin pour ceux qui le sont moins. Du moins pour ceux qui n’ont pas d’habitudes ancrées depuis la nuit des temps et pour lesquels elle ne se pose pas puisque la réponse est «Ile de Ré, évidemment» ! Pour nous autres, voyageurs impénitents, curieux du monde mais soucieux de nos sous, un conseil de famille s’impose !

Alors cette année, «ferons» nous l’Italie, les États-Unis (vaste programme), l’Espagne ? La Grèce semble être hors course, au grand damne des tour-opérateurs spécialistes. Les images de crise ont provoqué une vague de désistement, à moins que ce ne soit la hausse des prix, et tout cela est bien dommage car la tranquillité de la foultitude d’îles est bien garantie, et le souci de garder des prix attractifs devrait rendre les circuits ou séjours tout aussi accessibles qu’il y a 6 mois. Il reste que la Grèce est tout en bas des intentions de départ dans le désormais traditionnel Baromètre de Mondial Assistance. La compagnie a analysé les contrats d’assurance voyage souscrits auprès du groupe sur les sites Internet des compagnies aériennes européennes, pour des vols prévus entre le 1er juillet et le 31 août 2010. Résultat : l’Espagne garde la tête, mais perd de son attirance. Alors qu’en 2009, 25% des Européens prenant l’avion avaient décidé d’y séjourner, ils ne sont plus que 18% cette année. La France, 4ème destination de l’an dernier, est cette année deuxième ex-æquo avec l’Italie (10%). Espagne, France, Italie et Royaume Uni attirent à eux quatre 46% des Européens. Pour l’instant, les États Unis attirent 7% des Européens, un chiffre qui pourrait être revu à la baisse compte tenu de l’évolution des taux de change. Le bas du classement est occupé par la Grèce (6%), le Portugal (5%), l’Irlande et la Croatie (2%).

Très intéressant : nous partirons, nous les Français, moins loin mais plus longtemps. Alors qu’en 2009, 22% des Français qui prennent l’avion pour leurs vacances estivales prévoyaient de rester en France, ils sont 24% en 2010. Malgré la crise, les Européens qui prennent l’avion pour se rendre en vacances semblent cette année vouloir prolonger leurs séjours. Alors qu’ils partaient en moyenne une dizaine de jours en 2009, ils prévoient de rester 12 jours en 2010. C’est en particulier le cas des Français (16 jours), des Allemands (14 jours), des Néerlandais et des Italiens (13 jours). Les Britanniques (9 jours), les Irlandais et les Autrichiens (10 jours) prévoient les séjours les plus courts.

Bon, maintenant que je sais ce que feront les autres, il ne me reste plus qu’à titiller internet, regarder les infos de Vacances Pratiques et feuilleter les catalogues des agences pour me décider….

Annie Fave

Jeudi 20 Mai 2010
pub
pub