Opodo fait le tour des cimetières hantés à travers le monde

C'est un avant goût d'Halloween que propose Opodo qui, pour créer le buzz dans la presse, dresse un portrait des cimetières européens les plus surprenants. Il est vrai que les lieux retenus ne sont pas les plus joyeux. Mais même les peureux apprécieront des lieux chargés de mystères mais, souvent, d'une qualité architecturale et historique exceptionnelle



Pour Opodo, Prague reste le plus étonnant car il regroupe 11 cimetières en un seul ! On dit qu’il renferme 12 000 cercueils et plus de 100 000 personnes enterrées… On comprend alors pourquoi tant de légendes effrayantes sont associées à ce lieu et que jamais on y voit un oiseau se poser.

Le plus effrayant serait à Stull
C’est dans le cimetière de ce petit village que seraient cachées les sept Portes de l’Enfer. Stull, petite bourgade du Kansas, est on ne peut plus célèbre dans le monde du paranormal. On raconte que le Diable se promènerait dans le cimetière deux fois par an notamment la nuit d’Halloween et de nombreuses personnes affirment avoir senti des mains glacées les parcourant ou encore avoir perdu la mémoire quelques heures. Peur bleue garantie!

Dartford, violent mais très fréquentés par les esprits
Très ancien, ce cimetière du Wisconsin abrite les tombes d’indiens et de soldats de la Guerre de Sécession. Une histoire qui en fait un lieu propice aux phénomènes mystérieux. Des experts du paranormal attestent qu’il serait le théâtre d'actes malfaisants de la part d'esprits tourmentés. La légende raconte même que si l'on s’assoit sur le toit du mausolée, on est repoussé très violemment au bas. Cap ou pas cap ?

Edimbourg, hanté et re hanté !
Que demander de plus au pays des fantômes... Que d'en voir! Greyfriars Kirkyard, cimetière autrefois relié à une prison, regorge d’histoires de fantômes, mais la plus effroyable est sans conteste celle de George MacKenzie que l’on surnomme MacKenzie Poltergeist. Persécuteur cruel de la Scottish Covenanters, il hante le cimetière depuis 1999 après avoir été libéré par un sans-abri à la recherche d’un endroit pour dormir et s’en prendrait aux visiteurs. Depuis, de nombreux cas de phénomènes étranges ont été rapportés ; des personnes sont sorties du cimetière couvertes d’ecchymoses, de brûlures, d’égratignures… d’autres auraient même eu des os brisés !

Gudalajara, entre folklore et tradition
Le Mexique possède un folklore très riche autour de la mort avec laquelle il entretient un rapport différent des pays occidentaux. Pour s’en rendre vraiment compte, il faut s’aventurer au Panteón de Belén également appelé « cimetière de Santa Paula ». Fermé en 1986, il est devenu un musée et, lors des visites nocturnes, il est possible d’écouter les légendes entourant ce lieu qui glaceront le sang des plus téméraires. A ne pas manquer, l’« arbre des vampires », où se cacherait un vampire qui, à la nuit tombée, se jetterait sur les animaux pour leur sucer le sang.

Mardi 22 Septembre 2015
pub
pub