Notre Paris Hilton à nous…



Je n’ai rien inventé : Eve Angeli, puisque c’est d’elle dont nous allons parler, se définie comme telle, une Paris Hilton light, à la française… A défaut de rivaliser avec son modèle américain en matière de couverture de presse people, la Française peut, comme la poupée blonde héritière des hôtels du même nom, servir de modèle à une blague sur les blondes…

L’histoire se passe le week-end dernier. Il est 6 heures du matin et Eve prend la route pour se rendre à Courtillers, petite commune de la Sarthe, où elle est attendue pour se produire à la Foire Expo. La belle est munie de son GPS mais au lieu de taper Courtillers, elle tape Courtille. Pour information, Courtille est une autre petite commune qui possède sûrement une foire expo qui serait ravie d’accueillir Eve Angeli mais qui se trouve en Auvergne… Sans se douter de son erreur, Eve Angeli attaque la route et s’éloigne de quelques 495 km de son point de rendez-vous avant de s’apercevoir de son erreur… Et de prévenir les organisateurs 30 minutes seulement avant le début de show… Vous conviendrez comme moi que remplacer au pied levé une vedette de cette ampleur en moins d’une demi-heure tient d’un challenge digne d’Intervilles… Les organisateurs n’ont pas réussi et les habitants de Courtillers ont dû se passer d’Eve Angeli… Désolée de ce malentendu, la chanteuse a tenu à s’excuser de son erreur mais a refusé de rendre les 5000 euros d’avance à l’organisateur de la foire… Une affaire à suivre et comme dit Eve, love u all…

Stéphanie Clément
scg@vacancespratiques.com



Lundi 7 Avril 2008
pub
pub