Nos derniers jours de vainqueur !



La France championne du monde touristique avec plus de 75 millions de visiteurs, voilà une idée répandue depuis des décennies dans nos esprits chauvins. La France, voie de passage obligée des Nordistes qui veulent partir vers le sud, bénéficie naturellement d’un très fort transit estival qui se traduit par des taux de fréquentations élevés mais de faibles résultats en valeur. Mais la mauvaise nouvelle est tombée cette semaine : en 2010, ce titre envié de cador du tourisme nous sera, sans aucun doute, disputé par les chinois.

Il y a bien des façons de regarder nos voisins. Les proches, on les maitrise assez bien. L’Espagne, pourtant à la hausse, ne nous inquiète pas beaucoup. Passés les tapas, les toros et les oranges, la péninsule ibérique est une concurrente sérieuse mais pas assez pour lutter contre le charme bougon des français. Idem pour l’Italie, la Croatie, ou la Grèce, des puissances balnéaires en progression mais fortes d’un euro puissant qui commence à les rendre de moins en moins compétitives. Les plus éloignés, comme l’Egypte ou la Turquie, soumises à quelques soubresauts politiques, sont des challengers loin d’atteindre les résultats de notre côte d’Azur ou du Pays Basque. Non, le plus vexant, c’est que c’est un pays au bout du monde qui risque de nous piquer la place. Juste pour vous donner une idée : en 2010, une semaine à la plage en Chine ou du côté de Hong Kong coûteront, en pleine saison, moins de 900 €. Gros porteurs aériens obligent ! Et les chinois d’égrenner d’autres exemples comme un circuit shopping à Pékin pour moins de 600 euros ! Bref, quand un pays s’ouvre au monde, il attise la curiosité et attire le touriste. De quoi rivaliser sérieusement avec notre paysage varié, notre position géographiquement stratégique, notre pain et notre fromage et… notre mauvaise humeur permanente…

Marc Dandreau
md@vacancespratiques.com

Mardi 30 Janvier 2007

pub
pub