vacances pratiques


Version imprimable

Non à la mondialisation !




En période électorale, il est de tradition que chacun exprime ses vœux et interroge les candidats. Pour ma part c’est clair et net, je réclame la fin de la mondialisation…du goût. Non au café américain en Inde!

Il y a vingt ans, franchir l’Atlantique permettait de se dépayser totalement : les enseignes comme Gap, Office Dépôt, Starbucks ou même MacDo ne se croisaient que sur les trottoirs américains. Les gadgets, vêtements et accessoires achetés à l’occasion du voyage étaient franchement exotiques puisque totalement introuvables en France. La nourriture n’avait pas de comparaison avec celle qui se trouvait en France (sauf les pizzas, parce que là, il y a longtemps que les italiens s’étaient installés sur place!). Bref, le voyage, c’était la nouveauté, l’inattendu, la surprise et la découverte, Pour le goût comme pour le shopping.
Et puis voilà, les enseignes s’étendent, MacDo est partout, Gap également, et Starbucks a pignon sur rue à l’Opéra. Les saris indiens se trouvent à la gare de l’Est, Tang fait florès dans le 13ème arrondissement, il n’est pas très difficile de trouver une kora à Barbès et comble du comble, Starbucks compte maintenant s’installer…en Inde. Le géant du café serait en train de négocier âprement sa future implantation à New Delhi.
Croisade perdue d’avance ? Campagne ridicule ? J’en conviens, les indiens ont aussi le droit de découvrir le goût de la lavasse américaine et du muffin. Les français ont bien le droit de s’habiller dans le coton américain. Les chinois de conduire allemand. C’est la loi du commerce, dit-on. Honnêtement, le verre de thé bu sur le trottoir de Bombay aura toujours un goût de vacances. Heureusement, le sourire et l’accueil des pêcheurs indonésiens, c’est sûr, ne s’importeront pas! Mais qu’est-ce que çà m’agace de voir Gap avenue des Ternes !

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Mardi 27 Février 2007