vacances pratiques



New York, identique et différente à chaque visite

Dans cette ville qui ne dort jamais, l'actualité se fait au quotidien. Un restaurant adulé peut retomber en quelques mois dans l’anonymat au profit d'un nouveau toujours plus fun. Ainsi va la vie new-yorkaise ou les carnets de bonnes adresses se démodent vite. Autant le renouveler!



New York, identique et différente à chaque visite
New York plus humaine, c’est une réalité, et le changement passe par la multiplication des services pour faciliter la ville. Petit florilège.

● Pour éviter d’attendre le bus ou le métro ou encore de faire l’incroyable file d’attente des taxis à l’aéroport, vous pouvez désormais réserver à l’avance un taxi privé pour 1 à 3 personnes, dans une berline qui vient vous chercher à l’aéroport (JFK, Newark ou La Guardia) pour vous emmener à votre hôtel. Le prix est fixe quel que soit le nombre de passagers : 98 € bagages inclus (minibus jusqu’à 10 personnes, 186 €). Tél.: (00 39) 041 71 72 73 (en Français)

● Les Vélos taxis ont fait leur apparition à New York ; une bicyclette électrique devant, une cabine pour deux à l’arrière, c’est original et sympa pour découvrir la ville les jours de beau temps. Ces «bicycle taxis» ou « bike cab » se hèlent à la demande et le compteur se met alors en route. Le tari est le même que pour les taxis.

● Louer un vélo est désormais facilement possible à New York et les 680 km de voies cyclables permettent de le faire en toute sécurité (avec casque sur la tête de préférence, ils sont loués avec la bicyclette). Une façon de découvrir la ville à son rythme, en louant par exemple autres auprès de Central Park Bike Tours, qui peut vous les livrer à l’hôtel (20$/h, 65$ une journée). Tél. (212) 541-8759

● Une après midi de libre ? Les New Yorkais, réunis au sein de l’association «Big Apple Greaters », font volontiers visiter leur ville, gratuitement, en fonction de vos centres d’intérêt. Trois heures de promenade minimum à la découverte d'un autre NY, plus personnel, moins connu. Disponibles en 27 langues, dix "greaters" sont parfaitement francophones. A réserver sur le site.

New York au Musée

Ville réputée pour sa culture, ses multiples expositions et fondations, New York ne faiblit pas pour ouvrir de nouveaux espaces, rénover les anciens et, malgré la crise, imaginer des scénographies épatantes et des spectacles créatifs, toujours très pros. Il n’y a pas que le shopping à New York, il y a les musées et la scène, à découvrir entre deux rendez-vous d’affaires.

● Un Musée des gangsters américains : ouvert en mars 2010, c’est tout nouveau et organisé comme il se doit dans un haut lieu de la prohibition, avec un bar circulaire (le plus long bar de la ville à l’époque), les casiers de whisky et des tunnels de contrebande intacts. Créée pour préserver des documents originaux de la prohibition, l’exposition regorge de photographies, récits et objets (bouteilles de whisky aux étiquettes incongrues notamment).
Museum of the American Gangster 80 St Marks Place (entre 5 ème et 2nd Avenue).

● Le Muséum d’histoire naturelle : Si ce n’est pas a priori pour un tel musée qu’on se rend à New York, il serait bien dommage de quitter la ville sans jeter un œil à cet espace totalement refait en 2009, qui met particulièrement en valeur sa collection de dinosaures, la plus importante au monde. A voir au Planetarium, le tout nouveau spectacle « Journey to the Stars », avec la voix de Whoopi Goldberg, pour raconter un voyage de 13 millions d’années dans l’espace.
American Museum of Natural History, situé dans le quartier de l’Upper West Side, au croisement de la 81e rue et Central Park West, face à Central Park.

● La peinture fait toujours l’événement à New York. Les sites internet, remis en permanence à jour, permettent de connaitre le dernier programme du Musée d’art moderne, du Guggenheim ou encore du Metropolitan, l’équivalent de notre Louvre.

● La comédie musicale triomphe chaque soir à Broadway, capitale mondiale du genre. Une bonne centaine de spectacles sont en permanence au programme dont les inusables Roi Lion, Mama Mia et autre Chicago ou Hair. Attention aux tarifs, rarement inférieurs à 100 dollars le fauteuil. Mais plaisir assuré de shows à l’américaine parfaitement construits et interprétés. Pour un ticket de dernière minute, aller à Times Square où la boutique spécialisée TKTS vient d’être rénovée (croisement Father Duffy Square on Broadway et 47th Street). Bonus : son nouveau toit en escalier permet de faire de très jolies photos de Broadway).

Pour en savoir plus, les amateurs de musique trouveront dans leur hall d’hôtel The Village Voice, l’hebdo gratuit qui publie l’intégralité des concerts jazz, pop, rock, folk ou visiteront le site www.nyctheatre.com qui fait le recensement permanent.

New York pour un verre

Les hôtels sont plus que jamais à la mode pour donner des rendez-vous dans des espaces bar qui deviennent des « lounges », à explorer le temps d’un verre mais aussi, le plus souvent, d’une assiette chaude ou froide.

● Une vue imprenable sur Central Park et Colombus Circle : le Lobby Lounge du Mandarin Oriental est une adresse idéale pour boire un verre en apéritif, un thé ou un après diner en prenant de la hauteur sur la ville. On est au 35ème étage ! Ouvert de 11h à 1h, il est pris d’assaut pour un en-cas à l’heure des repas. Deux thés, 30$, eh oui, l’adresse est chic.
80 Columbus Circle at 60th street.

● Upstairs est un petit salon situé sur le toit du discret mais très chic Hôtel Kimberly, en centre-ville. Ouvert fin mars 2010, son toit rétractable lui permet d’accueillir en toutes saisons les amateurs d’architecture avec une vue panoramique sur les buildings, le Chrysler Building en tête, au premier plan.
145 E et 50th Street (près de lexington Av.)

● La mode des bars à vins ne retombe pas. Parmi les adresses réputées, le Xia Xia African Winebar, nouvelle adresse spécialisée dans les vins sud-africains et dont la carte se vante de présenter plus de 100 crus différents. Comme toutes les adresses nouvelles, le bar est pris d'assaut dès 17 heures (à la sortie des bureaux). On peut y venir aussi vers 22 heures pour un dernier verre plus calme. Près de Times Square. 365 West 51 Street . A voir aussi, le Felice Wine Bar à Manhattan (400 East 64th Str), ou le DOC Wine Bar de Brooklyn qui accompagne ses verres d’une jolie sélection de fromages.

New York à table

Marlow and sons, tout est dans l'assiette !
Marlow and sons, tout est dans l'assiette !
Des bars à soupe, des bars à tapas, des pizzerias à gogos, sans oublier les chinois, les japonais, il y a abondance de tables de tous niveaux à New-York. Mais elles ferment souvent à mesure de leur ouverture, et même un chef comme Alain Ducasse s’y est cassé les dents deux fois !

● Narcissa remet au goût du jour la cuisine américaine mais explore les nouvelles saveurs qui plaisent temps au new-yorkais. Salades de légumes colorées, viandes cuisines à l'ancienne et desserts à base de fruits peu ou pas connus voilà pour les bases d'une cuisine sans cesse réinventée moderne et élégante. Carottes braisées, longe d'agneau mijotée à la pomme de terre douce. De quoi agiter les papilles !
25 Cooper Sq, New York, NY 10003, États-Unis - +1 212-228-3344

Marlow ans sons sonne comme un nom de détective privé... Et pourtant c'est derrière les fourneaux qu'ils s'expriment. La boutique tient plus de l'épicerie à l'époque de la prohibition que du restau branché. Ouvert en 2004 il se repense en permanence que ce soit dans le décor ou la cusisine. Son point fort ? Des huitres ultra fraîches et quelques poissons vite et bien cuisinés. On y mange sur le pouce, entre amis.
81 Broadway, Brooklyn, NY 11249, États-Unis

● Le Pierre, rouvert en juin 2009 après 100 millions de dollars d’investissements, reste un lieu chargé d'histoire ! Membre des Leadings hotels of the world, a désormais un restaurant «Caprice at the Pierre », première installation américaine du restaurant britannique. Adresse très chic et très courue, veste obligatoire. Un endroit pour donner un rendez-vous qui doit en imposer. 20 à 30 $ l’entrée…
Le long de Central Park. 795 Fifth Avenue Tél. : (212) 940-8115

● Le Mark Restaurant, ouvert en février 2010, marque le retour du suisse Jean-Georges Vongerichten à New York pour une cuisine internationale renommée et plutôt gastronomique, avec huîtres et foie gras dans un décor contemporain signé Jacques Grange. A réserver pour de grandes occasions.
25 East 77th street (entre Madison et 5ème Av.) Tél. : (212) 744-4300

Se loger à NYC

Les hôtels sont généralement hors de prix à New York, et pour prolonger son séjour professionnel en escapade personnelle, il faut généralement changer d’adresse pour sauvegarder son portemonnaie. Cela dit par le jeu de la loi et de la demande, les prix varient incroyablement chaque semaine. Et il est toujours possible de discuter le prix (et ce n’est pas grossier) en arrivant directement à la réception. « Your best price for tonight ? » Les hôteliers ont le sens du commerce et préfèrent solder que de garder une chambre vide… Les dernières adresses.

Grand Hyatt, un 4 étoiles qui porte bien son nom: 34 étages, 1300 chambres, une cascade immense dans une réception impressionnante, l’adresse rénovée fait tout en grand, même la qualité de l’accueil. Il y a toujours une chambre de libre et une délicieuse odeur de fleurs, grâce à un parfumeur d’ambiance.
109 East 42nd Street près de Grand Central Station.

● Dans le quartier sud ouest de Tribeca, non loin de l’Hudson, le Greenwich, ouvert par le fils de Niro avec la bénédiction et même un peu de l’argent de son père, s’impose comme une adresse Hype de New York. A défaut de mieux, compte tenu des prix, on peut y aller boire un verre très cosy dans un salon façon bibliothèque avec parquet en bois. Y croisera t-on le grand Robert ? Il vient très régulièrement.
377 Greenwich Street.

● Tout beau tout neuf, le très discret Wyndham Garden Hotel à Times Square South est à la fois confortable et chaleureux, bien placé et silencieux, pratique (wi-fi gratuit partout) et bon marché en fonction des semaines (80 € début décembre !). Un restaurant au rez-de-chaussée permet de donner des rendez-vous et de prendre de copieux petits déjeuners. Tout près de Penn Station.
341 West 36thStreet.

● A Brooklyn, L’Hôtel Le Jolie porte bien son nom. Ce boutique hôtel offre une vue incomparable sur les gratte-ciels de Manhattan. Très chic. Une façon de prendre un peu de distance et de calme à moins de 200 $ en moyenne.
235 Meeker Avenue. Brooklyn.

● pour les plus fortunés, le Peninsula sur la 5ème. Chic et cher, rétro à souhait avec des suites de base de 150 m². Un must dans une ville ou les chambres d'hôtel sont petites. Compter 460 € en basse saison. Le double dès les beaux jours.

Le New York du shopping

New York est cher ! Le dollar a repris de la valeur quasiment à parité avec l'euro et les prix affichés, hors taxes locales à 8%, font vite grimper la note. Comme il n’y a pas de taxe à payer pour l’importation en France de 430 euros de matériel, il ne faut pas hésiter à écumer les rayons pour rapporter le Nikon ou l’i-Pod de vos rêves. Attention, ne comptez pas rapporter un téléphone : les appareils sont maintenant vendus outre-Atlantique comme en France, avec abonnement.

● Photo et Informatique :
- J&R désormais fermé, il faut se replier sur B and H, une enseigne de référence pour la photo qui s’est élargie à la vidéo et au son depuis son déménagement l’an dernier près de Penn Station. Immense, et des conseillers très pointus. Impossible de ne pas y trouver l’objectif ou le boîtier de vos rêves. 420 9th Avenue.

● Shopping mode
La nouveauté réside dans la multiplication des adresses de solderie chic. Les habitués connaissent Century 21 (21 Cortland Street, face à Ground Zero, du Cardin ou du Saint-Laurent à -40 %, rayons hommes et femmes), Retenons pourtant Filene's Basement qui vient de rouvrir à NY. Un espace de rêve pour trouver des grandes marques à prix bradés. Mieux que chez Century 21 !
2220 Broadway, New York, NY 10024, États-Unis

Lundi 1 Juin 2015