Monstre & cie



Avis aux alpinistes et aux amateurs de créatures fantastiques, ca y est ! Le Yéti aurait été localisé. Un groupe d’alpinistes japonais prétend avoir réalisé des clichés d’empreintes du fameux Yéti dans les hautes montagnes de l'Himalaya et affirme que ces photos pourraient enfin prouver au monde l'existence de ce singe géant. On ne demande qu’à les croire.

Mais le scepticisme est de mise. D’autant que ce qui est pratique avec les empreintes de Yéti, c’est qu’elles sont assez semblables, selon la légende, à celles d’un grand pied humain. Mais l’équipe de sept montagnards japonais explique qu’à l’altitude où les empreintes ont été photographiées, les humains ne marchent pas pieds nus. C’est en effet à 4400 m, sur les pentes du Mont Dhaulagiri, que les explorateurs ont découvert la trace, après 42 jours passés dans les hauteurs du nord du Népal. L’un des membres de l’équipe prétend même avoir aperçu une grande silhouette brune avec ses jumelles sans pouvoir clairement l’identifier. Dommage.
Ces hommes n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils viennent dans la région pour la troisième fois, dans le cadre d’un projet baptisé «Projet Yéti Japon». Les légendes et récits d’observation du yéti sont nombreux et remontent loin dans l’histoire. L’année dernière, c’est un animateur de télévision américain qui affirmait avoir réalisé un moulage d’empreinte. On peut imaginer que ces légendes ont été inventées par des habitants de ces régions reculées, dans le but d’effrayer les visiteurs et protéger leurs montagnes. C’était sans compter sur la fascination que l’homme moderne porte à ce genre de légende, d’ailleurs largement exploitée par le tourisme aux quatre coins du monde, du Yéti de l’Himalaya au monstre du Loch Ness.

Alexis Dufour
ad@vacancespratiques.com

Mercredi 22 Octobre 2008
pub
pub