vacances pratiques


Version imprimable

Moins loin, moins cher ?


Pour leurs vacances d'été, les Français vont partir moins longtemps, moins loin et pour moins cher, c'est ce qu'affirme une enquête publiée mardi dernier. Elle confirme ainsi qu'au delà de l'inquiétude générale, les Français sont soucieux de leur porte-monnaie !



Au vu des résultats de cette étude menée auprès de 1 051 personnes du 6 au 12 avril, pour le compte du site voyagermoinscher.com, les Français s'apprêtent à passer des vacances sous le signe de la rigueur, comme en 2009 au plus fort de la crise. Pour plus d'un Français sur quatre, le budget vacances va diminuer par rapport à celui de l'été 2010. En moyenne, le budget par personne serait ainsi fixé à 561 euros, contre 585 euros en 2010.

La durée légale des congés n'a pas varié mais les vacances seront aussi plus courtes : un Français sur trois partira une semaine ou moins, soit une augmentation de 56 % par rapport à 2010. De façon plus globale, le pourcentage des vacanciers qui prévoient d'écourter leur séjour (19 %) a presque doublé par rapport à 2010 (10 %). Où partir ? Là est la question. Les effets du "printemps arabe" se font toujours sentir et, malgré les campagnes publicitaires et les promotions, les destinations comme l'Egypte, le Maroc et la Tunisie, généralement très prisées en cette période, seront délaissées par 90 % des Français cette année selon cette étude. Et la France sort grande gagnante de cette bouderie: près des trois quarts (73 %) des vacanciers devraient rester en France cet été. Ils sont 44 % à estimer qu'un séjour en France est moins coûteux que partir à l'étranger. Plus que jamais, les vacanciers sont à la recherche de bons plans. Ils sont près de deux sur cinq (38 %) à compter sur les amis ou la famille, contre 32 % en 2010. En revanche, les locations d'appartements, de maisons et villas (21 %) sont en chute, perdant 6 points par rapport à l'an dernier. Les vacanciers ne se bousculent pas non plus pour les réservations de chambres d'hôtel (- 5 points).

Pour réduire les dépenses, 28 % des vacanciers sont prêts à profiter des offres de dernière minute. Un Français sur deux n'a d'ailleurs toujours pas réservé, et 30 % d'entre eux attendront la toute dernière minute. Mais chacun est prêt à boucler sa valise en un tour de main : les trois quarts des Français sont prêts à modifier leur projet de vacances pour profiter d'une promotion vue sur Internet, aussi bien pour la destination que pour les dates ou encore la durée du séjour. La comparaison des prix sur Internet progresse de 15 % cette année. Décidément, internet est un canal pour rêver et, de plus en plus, pour acheter.

Anne Le Goff

Vendredi 13 Mai 2011