vacances pratiques


Version imprimable

Maroc, attention danger




Les premiers résultats du tourisme 2007 en matière de vacances des français démontrent une très forte chute de la destination Marocaine. Le pays ne séduit plus autant nos concitoyens qui lui préfèrent d’autres destinations pour leurs vacances. Des campagnes de publicité illisibles, une présence discrète sur le marché français et l’absence d’une ligne claire et précise en matière de développement touristique expliquent sans doute cet échec.

Pour autant, la nouvelle n’est pas bonne car le Maroc offre tous les atouts d’une belle et agréable destination de vacances. Alors pourquoi cette bouderie ? On peut l’expliquer par l’absence d’une politique forte sur le territoire français. Si quelques happy fews vivent une Marrakech «surryadisée», les autres villes du pays s’endorment dans une bienveillante torpeur que réveillent quelques flancs de bus parisiens deux ou trois fois par an. Fes, Essaouira, Casa, Rabat… méritent mieux.
Autre sentiment, celui du non renouvellement des destinations. Agadir se « bétonise » à outrance et Tanger se réserve à quelques curieux. Quoi de neuf ailleurs ? Exemple concret, cette année, à la rédaction de Vacances Pratiques. A l’exception d’une visite à Marrakech, pas d’autre sujet sur le Maroc au bénéfice d’une Tunisie en forme et d’une Grèce revigorée. Sans une volonté forte d’analyser les raisons de cette baisse, le Maroc pourrait connaître une longue période d’inintérêt touristique chez les Français. Ce serait dommage car le pays est attrayant, riche et capable d’une diversité étonnante. Il faut l’ouvrir aux jeunes, le rendre plus facile à comprendre et lui donner le relief qu’il mérite. Il faut l’expliquer et le vendre. Ne pas le rendre banal comme une simple banlieue de Paris ou de Marseille. Le Maroc est un bijou à part entière que l’on a tendance à ne plus trop sortir de son coffret. Dommage.

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

Jeudi 13 Décembre 2007