vacances pratiques


Version imprimable

Manque de curiosité ?




Si l’on en croit les chiffres, les Français sont plus casaniers que tous les autres européens. Ils habitent la première destination touristique mondiale, et ne sortent pas beaucoup de leurs frontières. Sans doute parce qu’on ne quitte pas un pays de cocagne ?

Grand sujet de discussion des rencontres de Cadix des métiers du voyage et du tourisme, organisées par le Syndicat national des Agents de Voyage: les français figurent parmi les Européens voyageant le moins en dehors de leurs frontières. Et quand ils voyagent en Europe, ils sont moins dépensiers que les autres. Pire, pour les professionnels, quand ils voyagent c’est le plus souvent tout seuls, sans tour-opérateur.
Moins curieux que les autres, les français ? Plus radins ? Pardon : plus économes ? Sans doute pas moins curieux, mais un américain me le disait il y a déjà de nombreuses années: quand on vit dans un pays formidable, disposant d’une telle variété de paysages sur une si petite surface, et avec un tel patrimoine, on se demande ce que les français vont faire dans un autre pays ! De quoi flatter notre chauvinisme naturel… Et quand les difficultés économiques se font sentir (l’INSEE vient de reconnaître que les prélèvements fiscaux avaient encore augmenté de 0,5% l’an dernier), c’est sans doute sur les voyages que se font les restrictions.

Et hop, l’été prochain, direction la maison de campagne (les français sont les européens les plus nombreux à en posséder une, paraît-il), la maison de Papy, le jardin des copains pour y planter la tente ou le camping du coin. Pas de quoi rassurer les voyagistes, des professionnels frappés par des difficultés successives depuis 2001, de la peur générale à la grippe aviaire via les calamités extrémistes, qui n’encouragent pas à quitter le cocon. Consolation pour eux, il y a aussi ceux qui sont capables de dépenser 7000 euros pour faire le tour du monde. Mais ce ne sont pas les plus nombreux.

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Lundi 2 Avril 2007