Machine à sous



Vous connaissez sans doute la fameuse fontaine de Trévi, à Rome, immortalisée par Anita Ekberg et ses jolis pieds nus dans la « Dolce Vita » ? Elle porte bonheur, dit-on, et des centaines de touristes (et de Romains) y jettent chaque année une pièce en faisant un vœu. Parfois, certains se trompent, et ont une curieuse façon de faire un vœu.

La pièce pour faire un vœu est tellement célèbre que la tradition s’est répandue et la fontaine Saint-Michel ou les bassins du Trocadéro, à Paris, reçoivent eux aussi des piécettes et ce ne sont pas les seuls ! Et puis il y a aussi les plaisantins qui mettent régulièrement des colorants ou encore du savon (sans doute parce qu’ils n’ont rien d’autres à faire que de coincer la bulle !). Ces jours ci, ce sont des ouvriers qui se sont jetés à l’eau, sans piécette mais avec des brosses et des grattoirs pour faire une beauté aux rochers. Pour faire la récolte, aussi, puisque l’association Caritas en tire tout de même un bénéficie de quelques 600 000 euros par an pour financer ses actions. Une vraie pêche miraculeuse. Cette année, comme toujours, les ouvriers ont aussi trouvé des jetons (il y en a qui essaient obtenir gain de cause en trichant ?) et des aimants. Oui, des aimants, attachés à un fil, pour essayer de repêcher la monnaie ! Tout le monde n’est pas toujours très honnête dans cette affaire. Il y a même sans doute des maladroits. Ou des gourmands ? Car en plus des centimes, ce sont deux dentiers qui ont été repêchés. Sans doute des rêveurs, aux dents longues… L’histoire ne dit pas si les râteliers ont été jetés par dessus l’épaule, comme il se doit, ou encore si les vœux ont été exaucés. Mais pourvu que l’idée ne se répande pas ! On aurait alors une belle illustration de l’expression « mordre le voyage à pleine dent »

Anne Le Goff
ALG@vacancespratiques.com

Lundi 17 Décembre 2007
pub
pub